Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cette carte montre les territoires perdus par l'EI en 2015

par Business Insider 25 Décembre 2015, 09:55 EI Territoires perdus Syrie Irak Carte Articles de Sam La Touch

Dans l'année suivant le saccage de l'Etat islamique (EI) des pays du Moyen-Orient dans le but de saisir des territoires et d'établir un "califat" islamique auto-déclarée, le groupe terroriste a continué à être une menace majeure pour le monde, organisant des attaques sophistiquées et recrutant des milliers de personnes favorables à sa cause.

Mais si les préoccupations continuent de croître sur la façon dont les États-Unis gèrent la menace du terrorisme constitué par l'Etat islamique - l'EI a perdu du terrain selon les analystes du Conflict Monitor IHS.

L'IHS estime que l'EI a perdu 14% de son territoire depuis janvier. Parmi les domaines qui ont été repris au groupe terroriste certains étaient cruciaux pour leurs opérations - notamment la ville de passage de la frontière syrienne de Tal Abyad, qui reliait la capitale Raqqa de l'EI avec la Turquie.

L'EI a également perdu un tronçon de route qui reliait Raqqa à sa plus grande possession irakienne, la ville de Mossoul.

En Irak, le groupe a perdu Tikrit et la raffinerie de pétrole de Baiji. Mais si les forces irakiennes ont réussi à reprendre Tikrit, il a fallu longtemps pour que les habitants déplacés puissent retourner dans leurs foyers.

Et tandis que l'EI a perdu d'importants territoires cette année, le groupe a également réalisé des gains significatifs. Il a saisi la ville irakienne de Ramadi et la ville syrienne de Palmyre en une "offensive quasi-simultanée" durant le mois de mai, selon l'IHS. Mais ces gains ont été réalisés au détriment du territoire de l'EI en Syrie du Nord, une grande partie capturée par les combattants kurdes. L'EI a quitté ces zones moins protégées et s'est redéployé à Ramadi et à Palmyre.

"Cela indique que l'État islamique était débordé, et aussi que la tenue des territoires kurdes est considérée comme de moindre importance comparativement à l'expulsion des gouvernements syriens et irakiens des zones traditionnellement sunnites" à l'instar de Ramadi, a déclaré Columb Strack, analyste senior à l'IHS.

Voici une carte des territoires perdus par l'EI cette année :

Cette carte montre les territoires perdus par l'EI en 2015

Haut de page