Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chicago : appelé pour une scène de ménage, le policier tue par accident deux afroaméricains (RT)

par RT 27 Décembre 2015, 11:04 Chicago Police Violences Racisme Meurtre USA Articles de Sam La Touch

Un officier de la police américain qui répondait à un appel concernant une querelle familiale à Chicago a abattu un étudiant de 19 ans, dont les parents espéraient obtenir «l’assistance de la police», et sa voisine, mère de cinq enfants.

La police a été appelée par un certain Antonio LeGrier, qui a précisé que son fils Quintonio semblait être dans un état «un peu agité» et essayait de défoncer la porte de sa chambre en pleine nuit. Cependant, d'après un voisin, l'adolescent était en plus armé d'une batte de baseball métallique.

«A l'arrivée, les officiers ont fait face au sujet combatif, ce qui a abouti aux tirs à l'arme à feu par un des officiers, blessant mortellement deux personnes», a confirmé la police de Chicago dans une déclaration officielle, qui ne précise pourtant pas le nom du policier responsable. Les autorités enquêtent toujours pour établir tous les détails de l'affaire.

La seconde victime a été une voisine de 55 ans, Bettie Jones, qui était en train de célébrer Noël avec plus de 12 de ses parents. Elle a été abattue «à travers la porte», d'après un de ses cousins. La victime aurait été priée de demeurer à l'affut de l'arrivée de la police.

«Comment pourrait-on tirer tout simplement à travers la porte ?», se sont demandé les parents affligés. D'après Reuters, un impact de balle a bien été visible sur la porte en bois, tandis que la déclaration officielle de la police que la femme a été frappée «par accident». Tous les détails de l'incident ne sont toujours pas éclaircis.

«On peut appeler à l'aide et puis perdre un proche… Cela doit arrêter», a déclaré Janet Cooksey, la mère de l'adolescent abattu. Dans une interview à la chaîne locale WLS-TV, elle a raconté que son fils «était dans une situation mentale instable» et que sa conduite provoquait parfois des sons forts mais n'a «jamais été accompagnée de violence».

Le père du garçon a confirmé que ce dernier avait des troubles mentaux, mais a précisé que cela ne justifiait pas son meurtre, a fait savoir Associated Press.

Cet incident fait suite à une série de protestations contre les abus de force de la part des policiers à Chicago. Des centaines de personnes se rassemblaient dans les rues de la ville, en dénonçant le fait que la police «tue les civils au lieu de les protéger». De nombreux manifestants ont appelé à la démission du maire de la ville Rahm Emanuel et de la Procureur général Anita Alvarez.

Haut de page