Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De lourdes menaces contre le Bataclan ont été ignorées pendant cinq ans (Canard enchaîné)

par Canard enchaîné 16 Décembre 2015, 11:35 Bataclan Attentat Paris France Police Articles de Sam La Touch

De lourdes menaces contre le Bataclan ont été ignorées pendant cinq ans (Canard enchaîné)
De lourdes menaces contre le Bataclan ont été ignorées pendant cinq ans
Canard enchaîné, du 16.12.15

Un juge d'instrction avait été chargé en 2010 d'enquête sur un projet d'attentat contre la salle de spectacle. L'intérêt des terroristes pour cet objectif n'a déclenché aucune mesure de protection.

Elle ne s'en est pas vantée, mais depuis cinq ans, la police savait qu'un groupe terroriste avait projeté un attentat suicide contre le Bataclan. La justice, et plus précisément le pôle antiterroriste, n'en a pas davantage soufflé mot, mais elle aussi le savait. Elle le savait tellement qu'une information judiciaire avait été ouverte le 13 juillet 2010 et qu'un juge d'instruction, Christophe Teissier, avait été désigné pour enquêter sur ce projet criminel. Les investigations ont été confiées, par commission rogatoire, aux flics de la Direction centrale du renseignement intérieur.

Un certain Farouk Ben Abbes a même été mis en examen et écroué. Mais, faute de preuve, l'instruction s'est terminée, le 14 septembre 2012, par un non-lieu. Puisque l'enquête n'avait rien donné, cela n'a en soi rien d'anormal.


Ce qui l'est d'avantage, c'est l'absence d'alerte et de vigilance. La menace, pourtant précise, semble avoir été complètement oubliée après la clôture de l'instruction. Pire : les propriétaires du Bataclan, à les en croire, n'ont jamais été informés, et encore moins entendus par les enquêteurs. En novembre 2015, alors que la France était en alerte maximale, aucune mesure particulière n'a été prise et aucun signalement diffusé. Les policiers du Raid ont même regretté, au moment de l'assaut, de ne pas disposer d'un plan précis de la salle de spectacle, comme "Le Canard" l'a révélé. Alors que les plans de tous les lieux recevant du public doivent leur être communiqués...

Lire la suite dans Le Canard enchaîné de cette semaine.

Haut de page