Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Erdogan, l'EI et leurs complices (Réseau international)

par Valentin Vasilescu 5 Décembre 2015, 10:45 Erdogan Obama Hollande Netanyahu Pétrole EI Terrorisme Collaboration Turquie

Erdogan, l'EI et leurs complices
Par Valentin Vasilescu
Traduction Avic - Réseau International
Erdogan, l'EI et leurs complices (Réseau international)

La Russie a présenté des images satellite et des images à partir des avions sans pilote de reconnaissance, réalisées en Syrie et qui montrent le trafic de pétrole syrien organisé par l’EI à destination de la Turquie. Les images sont si évidentes qu’elles ne nécessitent pas de commentaire [1].

Erdogan, l'EI et leurs complices (Réseau international)

Le porte-parole du Pentagone, le colonel Steven Warren, semble avoir manqué du bon sens le plus élémentaire en rejetant l'idée que la Turquie ait pu travailler en aucune façon avec l'EI, comme l'en accuse la Russie. Bien que le Pentagone soit au courant de ce trafic de pétrole syrien depuis de nombreuses années, il n'a rien fait pour l'interrompre. Les généraux russes sont les premiers à apporter des preuves concrètes qui permettraient de sanctionner le coupable, c'est à dire la Turquie. Non seulement la déclaration du Pentagone semble encourager la Turquie et l'EI à continuer leur contrebande de pétrole syrien, mais elle pose les Etats-Unis en complice du gangster Erdogan, et ce, alors que les Etats-Unis mènent une soi-disant coalition anti-Etat Islamique.

Erdogan, l'EI et leurs complices (Réseau international)

L’UE est sur le point d’étendre les sanctions économiques imposées à la Russie le 20 Mars 2014, et adoptées à la suggestion des États-Unis (le complice du mafieux Erdogan), pour sa soi-disant implication dans la guerre civile en Ukraine. Cette participation n’a jamais été, en aucune manière, prouvée jusqu’à présent, mais encore une fois, c’est juste parce que telle est la volonté des États-Unis. Malgré le fait que des drones de reconnaissance et une armée de satellite espions étatsuniens, aussi performants que ceux des Russes, couvrent tout le territoire ukrainien, les Etats-Unis n’ont jamais pu fournir la moindre preuve de leurs allégations, contrairement à la Russie qui étaye tous ses dires dans cette affaire de contrebande Turquie/EI. La seule preuve apportée par les Etats-Unis grâce à ses satellites de reconnaissance représentait les images des unités militaires russes situées à 75 km de la frontière avec l’Ukraine.

Erdogan, l'EI et leurs complices (Réseau international)

La presse occidentale a fait une propagande énorme, avec des photos de colonnes de chars suggérant une invasion massive de l’Ukraine par la Russie. Ces photos, qui auraient été faites en Ukraine, ont été livrées à la presse par des membres du Comité des Forces armées du Congrès des États-Unis, qui les aurait eux-mêmes reçues de leurs homologues ukrainiens. Il s’avère que les photos datent de 2008, et ont été réalisées en Ossétie du Sud par les photographes de l’Associated Press et de l’Agence France Presse.

Erdogan, l'EI et leurs complices (Réseau international)

La situation est donc la suivante : la Russie, qui mène une lutte concrète contre le terrorisme réel en Syrie, a subi des pertes dans l'attaque terroriste contre l'Airbus 321 avec 224 personnes à bord dans la péninsule du Sinaï, et lors de l'attaque contre le bombardier Su-24 par l'aviation turque sur le territoire syrien. C'est également la Russie qui apporte la preuve du financement de l'EI à travers la contrebande de pétrole vers la Turquie qui est à la fois membre de l'OTAN, membre de la coalition anti-Daesh menée par les Etats-Unis et aspirant à devenir membre de l'UE. Cependant, l'UE dispose d'une unité de mesure différente pour la Russie, par rapport à celle utilisée dans le cas de la Turquie qui finance le terrorisme. Par ailleurs, Erdogan, ami des terroristes, a également reçu un chèque de bonne conduite, de la part de l'UE, d'une valeur de 3 milliards, prétendument pour arrêter le flux de réfugiés vers l'Europe. Par ce geste finançant un financier du terrorisme, l'UE donne une gifle cinglante aux familles des victimes du 13 Novembre à Paris.

Erdogan, l'EI et leurs complices (Réseau international)

Pas étonnant qu'aucun chef d'Etat de l'Union européenne n'ait fait de commentaires sur les preuves présentées par la Russie, faisant tous semblant de n'avoir rien vu, rien entendu. Coïncidence ou non, le 22 Avril 2013, lorsque l'EI a commencé la conquête des territoires riches en pétrole dans l'est et le centre de la Syrie, à la demande des États-Unis, l'UE a levé l'embargo sur les importations de pétrole, provenant de rebelles islamistes combattant en Syrie. Donc, l'UE est aussi le complice de M. Erdogan, ami des terroristes, comme elle fut, par le passé, complice des trafiquants d'armes [2].

Valentin Vasilescu

Traduction Avic – Réseau International

[1]. La contrebande de pétrole vers la Turquie par l'EI, démontrée par l'armée russe (http://reseauinternational.net/la-contrebande-de-petrole-vers-la-turquie-par-lei-demontree-par-larmee-russe/ ).

[2]. Les trafiquants d'armes mènent le Parlement européen ? (http://reseauinternational.net/les-trafiquants-darmes-menent-le-parlement-europeen/ ).

Valentin Vasilescu

commentaires

Haut de page