Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kantar tué : la Russie a-t-elle trahi le Hezbollah? (Irib)

par Irib 25 Décembre 2015, 15:27 Kantar Assassinat Israël Syrie Russie Hezbollah Trahison

Le meurtre de Kantar il y a quatre jours dans la banlieue de Damas a soulevé une question : que faisait ce haut commandant du Hezbollah à Damas?

Dans un article signé Ali Shahab, le journal AsSafir tente d'y apporter une reponse : " le voeu de Kantar a été sans doute exaucé. L'homme disait venir au Liban pour rentrer un jour en Palestine. N'empêche que le meurtre de Kantar a provoqué une joie immense dans les milieux sionistes et chez ceux qui ne se sont toujours pas conformé à la présence militaire du Hezbollah en Syrie. De ce groupe, il faudrait séparer toutefois la Résistance palestinienne qui bien que divergeante sur la Syrie avec le Hezbollah , a sévèrement condamné cet assassinat car Kantar s' est tout le long de sa vie battu contre Israël. Cela fait 7 ans que les Israéliens surveillent de près Kantar, commandant anti israélien actif sur tous les fronts et coopérant dans tous les secteurs liés aux infrastructures du Hezbollah. Aux côtés de Jihad Moghniyeh, Samir Kantar opérait en effet sur les hauteurs du Golan. Les israéliens ne se sont pas contentés de proférer des menaces verbales essayant a plusieurs reprises Kantar. Le Hezbollah etait bien conscient de l'effet qu'avait laissé Kantar sur l'opinion publique israélienne surtout depuis l'opération en 79 contre la colonie sioniste de Nahariya. Netanyahu, chef du Likoud, cherche en effet a organiser des élections anticipées . Le meurtre de Kantar, croit le Likoud, pourrait fournir un atout et renforcer les chances du parti. En ce sens, les photos de Kantar ont couvert le soir de son assassinat même les pages facebook des membres du parti, signe de leur joie excessive. Outre kantar, plusieurs commandants de l'armée syrienne au Golan ont été tués. Les commentaires autour des modalités du meurtre, commis selon certaines versions par le tir des missiles depuis Israël et suivant d'autres, par les raids aériens sont considérés par le Hezbollah comme une tentative visant lacoalition très performante Russie/Iran/Hezbollah. Les détracteurs de cette coalition relèvent surnoisement la présence des S400 russes qui auraient du rendre le ciel syrien imperméable à tout raid ou tir de missile. quand bien même il y aurait eu un quelconque accord entre Israël et la Russie , le Hezbollah est bien sûr d'une chose : l'elimination de Kantar ne pourra pas changer la donne syrienne en faveur d'Israël. mais quelle pourrait être la nature de la riposte du Hezbollah? Cette réponse pourrait déboucher sur une guerre totale? ceci etant dit, la guerre en Syrie a imposé de nouvelles conditions à tous les acteurs regionaux. Il y a deux ans le front nord israélien s'étendait depuis la Syrie au Liban mais aujourd'hui Israël s' attend surtout à ce que la guerre syrienne conduise à une guerre totale contre le Hezbollah. Le jour où Kantar a été lâchement tué par Israël, le Hezb menait des combats d'envergure dans la banlieu sud est d'Alep. Les sources militaires israélienne, liés aux terroristes takfiristes, disaient même s' etonner de la puissance du feu dont faisait preuve les combattants de la Résistance. si à cette guerre, s' ajoutent les combats du côté irakienne où vles forces populaires avancent vers Ramadi, un constat se pose :l'axe de la Résistance suit son projet lentement et sûrement. L'élimination de Kantar , au contraire de ce que croit Israël, n'a pas clos le dossier de la lutte pro palestinienne de la Resistance. Israël devra s' attendre à une guerre totale. mais quelle pourrait être la nature de la riposte du Hezbollah? Cette réponse pourrait déboucher sur une guerre totale? ceci etant dit, la guerre en Syrie a imposé de nouvelles conditions à tous les acteurs regionaux. Il y a deux ans le front nord israélien s'étendait depuis la Syrie au Liban mais aujourd'hui Israël s' attend surtout à ce que la guerre syrienne conduise à une guerre totale contre le Hezbollah. Le jour où Kantar a été lâchement tué par Israël, le Hezb menait des combats d'envergure dans la banlieu sud est d'Alep. Les sources militaires israélienne, liés aux terroristes takfiristes, disaient même s' etonner de la puissance du feu dont faisait preuve les combattants de la Résistance.si à cette guerre, s' ajoutent les combats du côté irakienne où vles forces populaires avancent vers Ramadi, un constat se pose : l'axe de la Résistance suit son projet lentement et sûrement. L'élimination de Kantar, au contraire de ce que croit Israël, n'a pas clos le dossier de la lutte pro palestinienne de la Resistance. Israël devra s'attendre à une guerre totale.

Haut de page