Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Pentagone veut implanter ses bases en Afrique et au Proche-Orient (Sputniknews)

par Sputniknews 10 Décembre 2015, 20:40 Afrique Africom Impérialisme EI Terrorisme Instrumentalisation Proche Orient

Le Pentagone affirme vouloir moderniser les bases américaines existantes et en créer de nouvelles pour combattre Daech, groupe terroriste qui constitue, selon lui, une menace pour la sécurité des Etats-Unis.

Le département américain de la Défense s'apprête à déployer des bases militaires en Afrique, dans l'Asie du sud-ouest et au Proche-Orient, a annoncé jeudi le New York Times, précisant qu'une proposition ad hoc avait été soumise à la Maison Blanche.

Selon le journal, ces bases seront utilisées pour recueillir des renseignements et effectuer des raids aériens contre le groupe terroriste Etat islamique (Daech).

Le plan du Pentagone prévoit l'élargissement des bases militaires implantées en Djibouti et en Afghanistan et la création de deux nouveaux "centres": l'un au Niger et l'autre au Cameroun. Washington envisage de dépenser "plusieurs millions de dollars" pour déployer son contingent dans ces pays africains.

Les bases visées dans le plan américain doivent accueillir 500 à 5.000 militaires.

Depuis septembre 2014, la coalition dirigée par les Etats-Unis mène des frappes aériennes en Syrie sans l'autorisation du Conseil de sécurité de l'Onu et du gouvernement légitime de ce pays. Le 30 septembre dernier, la Russie a entamé, à la demande du président Bachar el-Assad, des frappes aériennes ciblées contre les positions de l'Etat islamique (Daech) et du Front al-Nosra.

Le président russe Vladimir Poutine a chargé son ministre de la Défense Sergueï Choïgou de coordonner les actions des troupes russes avec les militaires français qui ont intensifié leurs frappes sur les positions de Daech suite aux attentats du 13 novembre à Paris.

Le 2 décembre, le parlement britannique a à son tour approuvé la participation du Royaume-Uni à l'opération contre l'Etat islamique.

commentaires

Haut de page