Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lutte contre Daech : la France à court de bombes (Le Parisien)

par Le Parisien 5 Décembre 2015, 07:59 EI Terrorisme France Bombardements Syrie USA

L'accélération des frappes contre Daech n'était pas prévue. Avec 680 bombes larguées depuis le début de l'opération «Chammal» en 2014, la France se retrouve à court, selon Le Monde ce vendredi.

Plusieurs centaines de bombes guidées GBU seraient demandées par l'exécutif français. La commande était prévue, mais pas avant fin 2016. L'intensification des frappes contre le groupe Etat islamique a accéléré le calendrier. Surtout qu'une partie des stocks de GBU a été cédée à l'Arabie saoudite, précise le quotidien.

Pour autant, la France va devoir faire preuve de patience. Les Etats-Unis pourraient mettre du temps avant de livrer puisqu'ils se sont engagés à fournir 8000 bombes à... l'Arabie saoudite. Le royaume est actuellement en guerre contre les rebelles chiites au Yémen.

Les autorités irakiennes considèrent la présence des troupes turques sur leur territoire comme une violation de la souveraineté de l'Irak et exigent que la Turquie fasse immédiatement retirer ses soldats du pays.

D'après le message diffusé par le centre de presse du premier ministre irakien Haïder al-Abadi, les militaires turcs n'ont reçu aucune autorisation de Bagdad afin de franchir la frontière irakienne.

"Les forces armées turques qui sont déployées près de Mossoul ont fait irruption dans le pays sans autorisation, et elles doivent partir immédiatement", précise le communiqué.

Le ministère irakien des Affaires étrangères a déclaré aux chaînes locales que l'entrée des soldats turcs en Irak n'est rien d'autre qu'une "invasion", a rapporté l'agence Reuters.

Le premier ministre irakien Haïder al-Abadi a déclaré sur son compte Twitter que "la présence non-sanctionnée de troupes turques dans la province de Mossoul est une grave violation de la souveraineté de l'Irak".

The unauthorized presence of Turkish troops in Mosul province is a serious breach of Iraqi sovereignty https://t.co/s051sa8ls6

Les Etats-Unis savent que la Turquie a déployé des centaines de ses soldats au nord de l'Irak. Cependant, cette démarche ne fait pas partie des actions de la coalition dirigée par les Etats-Unis, a souligné Reuters citant une source dans le milieu militaire américain.

commentaires

Haut de page