Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouvelle coalition anti terroriste de Riyad, la mission ? (Irib)

par Irib 17 Décembre 2015, 10:12 Syrie Irak Arabie Saoudite Terrorisme Collaboration

La formation, le 15 décembre, d’une coalition islamique antiterroriste de 34 pays placée sous la conduite de l’Arabie Saoudite est, selon les déclarations officielles, censée « soutenir les opérations militaires dans la lutte contre le terrorisme ».

Mais sa composition et son objectif ne devraient pas rassurer ceux qui luttent aujourd’hui militairement contre Daech. L’Arabie Saoudite cherche à redorer son image, souhaitant faire oublier qu’elle a créé le monstre de l’extrémisme takfirisme.

Le site d’informations et d’analyses politiques « Atlantico » a interview l’analyste français Alexandre Del Valle à ce sujet.

Que signifie cette initiative de l'Arabie Saoudite?

Selon cet analyste français, il faut d’abord rappeler qu’historiquement l’Arabie Saoudite est un Daech qui a réussi. « Les Wahhabites ont pris l’Arabie Saoudite, comme aujourd’hui Daech avec la Syrie et l’Irak, par la guerre », a déclaré Alexandre Del Valle qui estime que l’Arabie Saoudite a produit un monstre qui se retourne contre elle. C’est tout l’intérêt de la coalition qui vient d’être annoncée. Les Al-Saoud en tant que dirigeants politiques n’ont pas intérêt à favoriser Daech, qui a pour but de faire un califat qui signerait la fin de l’Arabie Saoudite. Aujourd’hui, le monstre ne se retourne pas encore totalement contre l’Arabie Saoudite, mais il va le faire. Donc l’Arabie Saoudite est contrainte à un moment ou un autre de résister à Daech. Mais elle n’a pas le même intérêt que les Etats-Unis ou les Russes à liquider tous les mouvements takfiristes. Elle veut uniquement anéantir ou au moins réduire les mouvements takfiristes qui menacent son territoire. Alexandre Del Valla ajoute : « L’autre but des Saoudiens est de faire oublier qu’ils sont les principaux fournisseurs, formateurs, financiers de tous les groupes takfiristes depuis la Guerre Froide. Car de plus en plus d’analystes pointent sa responsabilité.

Quelles sont les menaces que fait peser l’Etat islamique sur l’Arabie Saoudite ? Le principal problème c’est qu’il y a en Arabie Saoudite des takfiristes très nombreux qui sont recrutés chaque année dans plein de mouvements. Près de 3000 ont rejoint Daech. Les Saoudiens sont ainsi toujours un contingent très important dans la plupart des mouvements takfiristes. Et ce que redoute l’Arabie Saoudite, c’est le retour de ces terroristes chez eux, lesquels risqueraient de prendre à la lettre l’idéologie wahhabite et de vouloir renverser les Al-Saoud. Selon Alexandre Del Valle, en gros l’Arabie Saoudite veut uniquement contenir les extrémistes salafistes qui voudraient renverser le pouvoir saoudien.

Les Alè-Saoud craignent que Daech et les autres groupes extrémistes menacent aussi les ressources naturelles et économiques de l'Arabie Saoudite. D’après l’analyste français, Daech a pour but de réunir tous les pays comme la Jordanie, la Syrie, l’Irak et l’Arabie Saoudite.

Il ne s’agit pas uniquement du pétrole saoudien. Daech est un mouvement prédateur par définition. Pour ce faire, il a besoin d’argent. Cet argent peut provenir du pétrole d’Irak, d’Egypte ou d’Arabie Saoudite. Mais comme le souligne l’idéologue de Daech, Abou Bakr Naji, Daech vise d’abord les points faibles, les ventres mous de ce qui deviendra son territoire. D’après Alexandre Del Vall, l’Arabie Saoudite fait partie des cibles potentielles. Elle figure aussi sur la carte que Daech a dressé pour désigner son futur domaine. Mais, l’analyste français estime qu’avant l’Arabie saoudite, les daechistes vont essayer de s’emparer de pays comme le Liban ou la Jordanie.

commentaires

Haut de page