Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Paris et Wahington jouent Al-Quaida contre Daesh (Canard enchaîné)

par Le Canard enchaîné 16 Décembre 2015, 20:49 Al-Quaïda France USA EI Terrorisme Collaboration Syrie Yemen Articles de Sam La Touch

Paris et Wahington jouent Al-Quaida contre Daesh (Canard enchaîné)
Paris et Wahington jouent Al-Quaida contre Daesh
Le Canard enchaîné, 16.12.15

Paris inavouable, selon ses partisans. Déjà pratiqué en Syrie et au Yémen, avec financements saoudiens.

L'Arabie saoudite, alliée et cliente des Etats-Unis et de la France, tient la vedette dans cette curieuse stratégie. L'aide financière et politique que nos amis saoudiens apportent au Front al-Nosra dans le combat que mène cette filiale d'Al-Qaida à l'armée de Bachar et à Daech n'est plus une révélation. La Turquie et le Qatar y vont aussi de leur poche. La presse internationale mentionne régulièrement le rôle ainsi tenu par l'Arabie, sans provoquer aucune réaction de notre ami le roi. Ni le moindre démenti de ceux qui, à l'Elysée ou à la Maison-Blanche, ont approuvé cette faveur accordée aux soldats d'Al-Qaida depuis plus d'un an. A croire que François Hollande et Barack Obama sont prêts à tout - y compris à permettre le développement d'Al-Qaida -, avec l'espoir d'en finir avec Daech. Les états-majors l'avouent, d'ailleurs : en Syrie, les raids américains et français ne prennent jamais pour cibles ces enfants de Ben Laden.

Même spectacle déprimant au Yémen, où une coalition d'Etats du Golfe, dirigée par l'incontournable Arabie saoudite, tente de mettre fin à une rébellion chiite. Là encore, Paris et Washington approuvent cette guerre - une intervention autorisée par l'ONU...- et les inévitables bombardemens que nombre d'ONG condamnent.

Fanatiques épargnés

Ces raids sont sélectifs. L'aviation saoudienne arrose de bombes, depuis mars 2015, les rebelles et les populations soupçonnées de sympathie à leur égard. En revanche, l'état-major saoudien s'efforce d'épargner les positions occupées par Al-Qaida dans la péninsule arabique, l'organisation qui, soit dit en passant, a revendiqué l'attentat et le massacre commis à "Charlie Hebdo". En mai, ces braves gens se sont emparés de la ville et de l'aéroport de Moukalla, sur la côte orientale, puis le 2 décembre, de la ville de Jaar, dans le sud du pays. Et toujours pas la moindre bombe saoudienne pour troubler le sommeil de ces conquérants...

Lire la suite dans Le Canard enchaîné du 16.12.15

commentaires

Haut de page