Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Attaques terroristes : Encore d’autres énigmes à Paris (Paul Craig Roberts)

par Paul Craig Roberts 19 Janvier 2016, 17:37 Attentat Terrorisme Paris faux drapeau France USA Djihadiste EI

Attaques terroristes : Encore d’autres énigmes à Paris  (Paul Craig Roberts)
Attaques terroristes : Encore d’autres énigmes à Paris 
Par Paul Craig Roberts
Article original en anglais : More Paris Puzzles. Did the Suicide Bombers Blow Themselves Up?, 17 novembre 2015
Traduit par Poolan Devi, vérifié par Ludovic et relu par Diane pour le Saker Francophone

Les gens peu disposés à croire la version officielle des attentats de Paris sont troublés par la question de savoir pourquoi des kamikazes musulmans se feraient exploser lors d’un attentat sous faux drapeau. La réponse à cette question est très simple. Mais il nous faut d’abord régler la question de savoir si les kamikazes se sont vraiment fait sauter. Est-ce une chose que nous savons, ou cela fait-il partie de l’histoire qui nous est racontée ?

Par exemple, lors des attentats du 11/9/2001, il nous a été dit que des passagers des avions de ligne détournés se sont servis de leurs téléphones portables pour appeler des parents. Or des experts ont témoigné que la technologie de l’époque ne permettait pas les appels de téléphone cellulaire depuis des avions de ligne à ces altitudes.

Pour nous débarrasser de la question de savoir si nous avons ou n’avons pas la preuve réelle que les kamikazes se sont fait sauter, je vais supposer qu’ils l’ont fait. Nous avons donc des kamikazes se faisant eux-mêmes exploser.

Passons maintenant à la question qui inquiète les sceptiques : pourquoi les kamikazes se feraient-ils exploser lors d’un attentat sous faux drapeau ?

Comme je le disais, la réponse est simple : Pourquoi présumer que les kamikazes connaissaient l’organisateur de l’attentat ? Il apparaît qu’il y a profusion de preuves montrant qu’État islamique est une création des États-Unis, et qu’il est toujours tributaire de son soutien actif ou passif : d’où le conflit entre Washington et Poutine qui attaque EI. EI semble être ce dont s’est servi Washington pour renverser le gouvernement en Libye, et qui a par la suite été envoyé par Washington en Syrie pour renverser Assad. Washington a manifestement infiltré EI. Washington a depuis longtemps démontré sa capacité à se servir d’extrémistes islamiques. Tout comme Washington les a utilisés en Afghanistan contre les Soviétiques, et en Libye et Syrie contre des gouvernements non-alignés, Washington s’en est servi à Paris. Selon mon dernier décompte, à 150 reprises le FBI a réussi à tromper des gens pour les impliquer dans des complots terroristes orchestrés par le FBI.

Passons maintenant à des questions plus importantes. Pourquoi les terroristes attaquent-ils des gens ordinaires et innocents, qui n’ont ni connaissance des actions de leur gouvernement, ni contrôle sur lui ? Les victimes du 11/9/2001 n’étaient ni des néocons (néo-conservateurs), ni des membres de l’establishment de Washington DC, dont la politique au Moyen-Orient justifiait des attaques sur leurs personnes. Idem pour l’attentat au Marathon de Boston, et idem pour les attentats de Paris. Les victimes sont des innocents, et pas ceux qui s’en prennent à la vie des musulmans.

Historiquement, les attentats terroristes ne visent pas les innocents, mais les dirigeants et ceux qui les méritent. Par exemple, c’est l’archiduc d’Autriche-Hongrie assassiné par un terroriste serbe, et non des gens ordinaires abattus sur les terrasses des cafés.

Il est intéressant de voir que les attentats terroristes attribués à des musulmans ne visent que des gens ordinaires, et pas les élites politiques qui oppriment les musulmans. Au cours des années passées, j’ai signalé à plusieurs reprises dans mes chroniques la totale vulnérabilité des néocons face à l’assassinat. Il n’y a pourtant pas eu une seule attaque terroriste contre un néocon, bien que ces derniers soient à l’origine de la violence déchaînée par Washington contre le monde musulman. Les néocons se baladent de ci de là, libres comme l’air, sans que personne ne les menace.

Quelle crédibilité y a-t-il au fait que des terroristes musulmans libèrent leur colère sur des innocents, alors que le président français lui-même, qui a envoyé des forces militaires assassiner des musulmans, était dans le stade attaqué, et aurait pu être aisément éliminé par un kamikaze ?[Cette dernière remarque n’engage que PCR, NdT]

Passons maintenant aux questions sur l’identification des présumés terroristes de Paris. Est-il réaliste de penser que les millions de réfugiés des guerres de Washington et de ses vassaux européens au Moyen-Orient aient des passeports ? Ces millions de réfugiés s’attendaient-ils vraiment à être poussés hors de leur pays par les bombes de la civilisation blancheet donc s’étaient fait établir des passeports pour fuir ?

Ont-ils écrit sur leurs demandes de passeport qu’ils allaient visiter l’Europe ?

Et ce pays assiégé, leur patrie, aurait été capable de traiter tous ces millions de passeports en pleine violence militaire ?

Quel genre de média occidental extrêmement stupide accepte ces histoires de passeport ? Un média bien payé pour mentir et maintenir ainsi l’hégémonie et les crimes de Washington.

Une dernière question pour les sceptiques. Où sont les photographies des terroristes à l’œuvre ? Non seulement il y avait autour des scènes de violence une profusion de caméras de sécurité, mais aussi des centaines, voire des milliers de gens avec des téléphones pouvant prendre des photos et des vidéos. Avec toutes ces photos, comment est-il possible que les autorités ne sachent pas si des terroristes se sont échappés, et si oui, qui ils sont et à quoi ils ressemblent ? Pourquoi les autorités se fondent-elles sur de faux passeports pour afficher les photos des terroristes ?

Le terrorisme a été lâché dans le monde occidental, et c’est le terrorisme des régimes occidentaux contre leurs peuples.

Paul Craig Roberts

Article original en anglais : More Paris Puzzles. Did the Suicide Bombers Blow Themselves Up?, 17 novembre 2015

Traduit par Poolan Devi, vérifié par Ludovic et relu par Diane pour le Saker Francophone

Haut de page