Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Corée du Nord: L’essai de « bombe à hydrogène » n’a que partiellement réussi (Moon of Alabama)

par Moon of Alabama 10 Janvier 2016, 22:29 Coree du Nord USA Guerre Bombardements Bombe H Coree du Sud Tensions

Il y a quelques heures la Corée du Nord a fait exploser un nouvel engin nucléaire. C’était son quatrième test d’une bombe nucléaire et la 2055ième explosion nucléaire mondiale d’un tel dispositif.

D’après les données sismiques mesurées par la Chine et d’autres pays, on estime que la bombe a développé une puissance d’environ 10 kilotonnes de TNT.

La chaine nord-coréenne, RPDC TV, a annoncé, très excitée, que ses savants avaient fait exploser une « bombe H miniaturisée ». L’annonce en anglais affirme que « la force d’une plus petite bombe H a été scientifiquement prouvée ».

Une bombe à hydrogène se compose de deux étages. Quand le dispositif principal de la fission nucléaire explose, il déclenche un dispositif de fusion nucléaire secondaire constitué d’isotopes d’hydrogène. De telles bombes sont très puissantes et, en l’occurrence, la faible puissance développée, environ 10kt, laisse penser que ce n’était probablement pas une vraie bombe H, car elles sont généralement beaucoup plus puissantes.

Les essais nord-coréens antérieurs de bombes à fission avaient une puissance de 1 kt, 4 et 9 kt kt. On considère que le premier test a partiellement échoué. Ce quatrième test, aujourd’hui, était peut-être un échec partiel de bombe H ou peut-être simplement un dispositif classique à fission avec un ajout de tritium pour stimuler la réaction. Seule la mesure des radionucléides résultant de ce test permettra de le savoir.

Il y avait eu récemment des signes indiquant qu’un nouvel essai nucléaire allait bientôt avoir lieu en Corée du Nord. Les images satellites montraient qu’un nouveau tunnel d’essai avait été creusé dans une montagne. Il y avait des rumeurs depuis 2013 que la Corée du Nord travaillait sur une bombe à hydrogène. Début décembre, le dirigeant nord-coréen a annoncé que son pays était prêt à tester une bombe H, mais les Etats-Unis ont considéré cela comme des fanfaronnades. Les annonces nord-coréennes sont généralement très exagérées, mais elles ont aussi un fond de vérité. Je pense donc qu’il y a vraiment eu un essai de bombe H comme annoncé mais qu’il n’a que partiellement réussi.

A l’issue de la guerre de Corée, le nord du pays était complètement détruit. Il n’y avait quasiment plus rien debout. Les usines, le réseau d’électricité et ses barrages, tout avait été détruit:

Les avions américains ont largué 635 000 tonnes de bombes sur la Corée – c’est à dire essentiellement sur la Corée du Nord – dont 32,557 tonnes de napalm, à comparer avec les 503 000 tonnes de bombes larguées sur l’ensemble du Pacifique lors de la Seconde Guerre mondiale.

Depuis lors, une énorme partie du produit intérieur brut nord-coréen a été consacré à son armée. Quand elle a commencé à tester des dispositifs nucléaires, la Corée du Nord a annoncé qu’elle allait utiliser ces nouvelles capacités pour remplacer ou réduire son armée conventionnelle. Les économies réalisées serviraient à améliorer le niveau de vie des habitants. Les évaluations stratégiques disent qu’en développant la bombe atomique et des missiles, le pays ne cherche pas à créer une force de première frappe, mais une force de dissuasion.

La Corée du Nord considère les Etats-Unis, et la Corée du sud sous influence étasunienne, comme ses principaux ennemis et agresseurs, et le Japon comme une menace secondaire. La Chine et la Russie sont considérées comme des pays plutôt amicaux, mais il n’y pas de désir de rapprochement.

Les États-Unis qui poursuivent leur ‘pivot vers l’Asie’ anti-chinois, pressent les ennemis historiques que sont la Corée du Sud et le Japon, de s’allier et d’adopter une politique plus belliqueuse. Malgré, des gouvernements de droite dure dans les deux pays, le succès de cette stratégie a été mitigé. L’essai nord-coréen devrait leur permettre d’avancer vers une structure type OTAN anti-chinoise et anti-Corée du Nord.

Haut de page