Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Côte-d'Ivoire putsch manqué au Burkina: RFI diffuse une présumée «conversation» entre Diendéré et le CEMA ivoirien (Connection ivoirienne)

par Connection ivoirienne 22 Janvier 2016, 18:35 Burkina Faso Côte d'Ivoire Putsch Diendere Blaise Compaoré

Radio France internationale (RFI) a diffusé vendredi un enregistrement présenté comme une conversation entre le chef d'Etat major de l'armée ivoirienne, le général Soumaila Bakayoko et le général Gilbert Diendere, lors de sa tentative de putsch en novembre au Burkina.

Radio France internationale (RFI) a diffusé vendredi un enregistrement présenté comme une conversation entre le chef d'Etat major de l'armée ivoirienne, le général Soumaila Bakayoko et le général Gilbert Diendere, lors de sa tentative de putsch en novembre au Burkina.

"…Parce que si tu ne fais pas ça et que tu restes coincé comme ça… Tôt ou tard, l'issue va se resserrer et tu n'auras plus aucune marge de manœuvre'', annonce la voix attribuée au général Bakayoko à son interlocuteur présenté comme le général Diendéré qui acquiesce.

Dans l'enregistrement non authentifié, on entend l'homme présenté comme le général Bakayoko expliquer à son interlocuteur la gravité de la situation en cas d'échec du putsch et les conséquences qui pourraient en découler.

"D'abord, ils vont tout mettre sur toi. Ça il faut le savoir. Politiquement ils vont te dire « tu es le plus gradé, tu es un général ». Ils vont estimer que c'est toi qui as mis les gens dans cette situation-là. Et si tu ne fais pas attention, tes propres petits vont se retourner contre toi. Et après c'est vous et vos familles qui vont payer''.

La même voix enchaine en prodiguant des conseils militaires à son interlocuteur pour tirer le coup d'Etat de l'impasse dans lequel il s'est enlisé.

"Dans ce cas, je dis, il n'y a pas deux solutions. Tu comprends ? Si tu laisses faire calmement pour te dire, « bon, Dieu le veut », une fois que tu arrives chez eux là-bas, c'est pour finir avec toi, ça c'est clair ! Je suis au regret de le dire…''

Et de conclure, "tu es condamné à mener l'action. Donc monte un truc bien''.

Serge Alain KOFFI
Alerte info/Connectionivoirienne.net

Haut de page