Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des études scientifiques semblent montrer les propriétés anticancéreuses des limonoïdes présents dans les agrumes

par SLT 3 Janvier 2016, 13:32 Limonoïdes Agrumes Rutacae Citron Pamplemousse Anticancereux Articles de Sam La Touch

Des études scientifiques semblent montrer les propriétés anticancéreuses des limonoïdes présents dans les agrumes

Une série d'articles scientifiques semble plaider en faveur d'un rôle anti-oxydants de molécules appelées limonoides présents dans les plantes de la famille des Rutacés (notamment du genre Citrus : citron, orange, pamplemousse...) mais aussi de la famille des Méliacées (Acajou, Cèdre...). Ces composés, selon un certain nombre d'études, seraient responsables de l'amertume des agrumes et l'industrie agro-alimentaire effectue des recherches sur ces produits afin de modifier l'amertume des jus de fruits à base d'agrumes. C'est au cours de ces recherches que leurs propriétés thérapeutiques ont été découvertes. Certains limonoïdes auraient des propriétés antivirales, antibactériennes, antifongiques, antipalludéennes et anticancéreuses. Un certain nombre d'articles publiés dans des revues scientifiques font état de leurs propriétés notamment anticancéreuses mais qui restent pour le moment dans le domaine expérimental. A prendre avec des pincettes. Enfin il s'agit de certains limonoïdes qui se retrouveraient en très faible quantité à l'état naturel.


Voici trois articles scientifiques évoquant leurs rôles.

Le premier article intitulé "Further studies on the anticancer activity of citrus limonoids" publié dans le journal scientifique, J Agric Food Chem., par Miller évoque les propriétés anticancéreuses de certains composés limonoïdes retrouvés dans les agrumes. Selon cet étude les composés chimiques tels que la deoxylimonine retrouvés dans le citron diminueraient significativement le nombre de tumeurs et leur masse sur des hamsters de laboratoire. Il ne s'agit pas pour autant d'une étude comparée à un traitement anticancéreux et elle est effectuée sur des animaux de laboratoire.

La recherche dans un laboratoire a montré que certains limonoides d'agrumes peuvent inhiber le développement de la 7,12-diméthylbenz des tumeurs buccales [a] anthracène-induites. Les données de ces études ont suggéré que certains anneaux du noyau limonoïdes peuvent être essentiels à l'activité antinéoplasique. En utilisant un modèle de hamster cheek pouch, trois nouveaux limonoides (ichangensin, deoxylimonin et obacunone) ont été testés pour leur activité de chimio-prévention du cancer. Dans la première expérience, il a été constaté que les traitements avec ichangensin n'ont eu aucun effet sur le nombre ou la masse tumorale. Dans la deuxième expérience avec l'obacunone, on observe une réduction du nombre de tumeur et de la masse de 25 et 40%, respectivement, alors que la deoxylimonine réduit le nombre de tumeurs et la masse de 30 et 50%, respectivement. Les résultats concernant la deoxylimonine étaient significatifs, p <0,05. Dans l'ensemble, les données indiquent que les changements dans le noyau A du noyau limonoïde peuvent conduire à une perte d'activité anticancéreuse, tandis que les changements dans le cycle D peuvent être tolérées sans perte apparente de l'activité biologique.

Voici un deuxième article qui constitue une revue de la litérature publiée en 2014 intitulée "Limonoids: overview of significant bioactive triterpenes distributed in plants kingdom" écrit par Amit Roy dans Biol Pharm Bull.

Traduction de l'abstract :


" La recherche sur les limonoides a commencé depuis longtemps, lorsque les scientifiques ont commencé à chercher le facteur responsable de l'amertume dans les agrumes, qui a un impact négatif sur les agrumes et l'industrie du jus dans le monde entier. Les limonoides est un terme qui a été dérivé de limonine, la première tétranortriterpénoïde obtenu à partir d'agrumes amers. Les composés appartenant à ce groupe ont présenté une gamme d'activités biologiques comme insecticide, avec une activité de régulation de la croissance sur les insectes ainsi que des propriétés antibactériennes, antifongiques, antipaludéens, anticancéreuses, antivirales et un certain nombre d'autres activités pharmacologiques sur les humains. Bien que des centaines de limonoïdes ont été isolés à partir de diverses plantes, leur présence dans le règne végétal est limité à seulement quelques familles de plantes de l'ordre des Rutales et plus abondamment dans Meliaceae (acajou, cèdre...) et les Rutacées (citrons,...), et moins fréquemment dans la famille des Cneoraceae et Harrisonia sp. de Simaroubaceae. Les limonoides sont très oxygénés, ce sont des terpénoïdes avec une structure prototype contenant ou dérivé d'un précurseur avec un squelette composé de 4,4,8-triméthyl-17-furanylsteroid. Tous les limonoides d'agrumes naturels contiennent un noyau de furanne attaché à l'anneau en D, au C-17, ainsi que l'oxygène contenant des groupes fonctionnels en C-3, C-4, C-7, C-16 et C-17. Les variations structurelles de limonoides trouvés dans les Rutacés sont moins importantes que dans les Meliaceae et sont généralement limités à la modification des cycles A et B, les limonoïdes de Meliaceae sont plus complexes avec une très haut degré d'oxydation et de réarrangement exposé dans la structure limonoïde mère. Afin de contrer le problème de l'amertume dans le jus d'agrumes et de produits du génie génétique d'agrumes et pour maximiser la formation de glucosides limonoïdes pour réduire l'amertume, les limonoïdes sont l'objet de recherches récentes et futures. En ce qui concerne les activités biologiques des limonoides les investigations doivent être dirigées vers une caractérisation détaillée, la quantification et la conception d'une voie de synthèse simple ainsi que polyvalente de limonoides apparemment importants. Les méthodes d'extraction devraient être optimisées; l'évaluation et l'établissement de principes pharmaco-dynamiques et cinétiques, et l'activité de la structure devrait être un objectif clé associée à la recherche sur les limonoides afin qu'ils puissent être introduits en toute sécurité dans notre arsenal de produits pharmaceutiques afin de préserver l'humanité de certaines maladies."

Enfin le troisième article est intitulé "Citrus limonoids: analysis, bioactivity, and biomedical prospects" publié dans J Agric Food Chem en 2007.


Traduction de l'abstract :
Les Limonoides sont un groupe éminent de métabolites secondaires appartenant aux agrumes. Le caractère amer de certains composés dans ce groupe a toujours compromis la qualité des agrumes et des jus. La détection des limonoides amères dans les agrumes, la compréhension de leurs origines, et les méthodes de développement pour leur retrait du jus d'agrumes ont fourni la base pour la recherche de limonoïde d'agrumes. L'évaluation de l'activité biologique des limonoides d'agrumes a indiqué le potentiel de ces composés pour améliorer la santé humaine notamment en tant que produits anticancéreux, antiviraux et agents anti-cholestérol. Cet article retrace l'évolution de la recherche en limonoïde d'agrumes afin de définir leur rôle dans l'amertume des agrumes et leur utilisation potentielle comme des contributeurs importants à l'amélioration de la santé humaine et le bien-être.

Haut de page