Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Facebook bloque des pages de médias pro-Assad (OLJ)

par Matthieu KARAM 22 Janvier 2016, 20:21 Facebook USA Assad Médias Censure

CENSURE

Les pages Facebook des chaînes Al-Mayadeen, Addounia TV, Sama TV et Al-Ikhbariya ont été brièvement suspendues par le réseau social sans raisons claires.

Plusieurs pages sur Facebook appartenant à des médias généralement connus pour leur position en faveur du régime du président Bachar el-Assad ont été récemment bloquées par le réseau social. La plupart ont réussi à rouvrir leurs pages, sans toutefois avoir su pourquoi Facebook les avait censurées.

Les médias concernés par cette mesure sont les chaînes de télévision panarabe Al-Mayadeen TV, et syriennes Sama TV, Addounia TV et Al-Ikhabriya. Selon la plupart de ces télévisions, Facebook n’a pas expliqué les raisons de la suspension de ces pages. Le message qui s’affiche lorsque l’on tente d’accéder aux pages en question, est lapidaire : “Le lien que vous avez cliqué a expiré, ou la page en question n’est visible que pour un public en particulier”.

“Nous avons contacté Facebook dès que nous avons remarqué, il y a 48 heures, que notre page était bloquée, indique une source au sein d’Al-Mayadeen à L’Orient-Le Jour. Nous leurs avons expliqué qui nous sommes et ce que nous faisons. Ils nous ont posé des questions techniques concernant notre page, pour savoir qui la gère et quel genre de contenu nous postons”.

Et de poursuivre : “Nous leur avons expliqué que nous ne postons pas de discours haineux ni de contenu qui ne respecte pas la politique du réseau social. Ils nous ont alors répondu que le problème à l’origine du blocage pourrait être technique. Quand nous avons demandé qui était derrière ce blocage, ils n’ont pas répondu”.

Cette source affirme ne pas connaître l’identité de ceux qui ont voulu bloquer la page de la chaîne. “Nous ne voulons accuser personne sans preuve. Mais des personnes gênées par notre politique éditoriale et nos positions contre le terrorisme dans la région pourraient avoir signalé notre page”, ajoute-t-elle, précisant que la page est à nouveau disponible depuis hier.

(Pour mémoire : Les déboires d’al-Manar sur les réseaux sociaux)

Widad Jarbouh, chercheure au Centre SKeyes pour la liberté de la presse et de la culture de la Fondation Samir Kassir, souligne que “SKeyes condamne cette mesure prise par Facebook à l’encontre des chaînes de télévision mentionnées. Elles ont toutes le droit d’exprimer leurs opinions, indépendamment de leurs lignes politiques”.

Elle explique que deux raisons pourraient être derrière la fermeture : “Les pages ont pu être bloquées en raison de leur contenu. Si elles diffusent des informations jugées par Facebook comme des incitations à la haine, le réseau social procède au blocage de la page. Il peut également s’agir d’une signalisation en masse de la page auprès des administrateurs de Facebook. Les utilisateurs qui ont signalé les pages pourraient être en désaccord avec la ligne politique des médias censurés, dans ce cas il pourrait s’agir d’éventuels opposants au régime Assad”.

Un article publié sur le site al-Masdar News affirme que “les utilisateurs à l’origine des signalements sont dirigés par des trolls (des personnes qui postent des messages tendancieux sur les forums internet afin d’alimenter les polémiques, ndlr) payés par des entités associées à des gouvernement ou des entreprises”, sans en dire plus sur l’identité et la nature de ces gouvernements ou entreprises. “Affirmer que des gouvernements ou des entités spécifiques ont commandité ces signalisations en masse n’est que pure spéculation, réagit Widad Jarbouh. Seul Facebook peut dire qui lui a signalé ces pages”.

Sama TV, qui confirme sur Facebook que sa page initiale a bien été bloquée, en a créé une nouvelle. De même pour Addounia TV, qui appartient au même groupe que Sama, et qui est souvent considérée comme un organe de presse semi-officiel du régime Assad. Seule la chaîne privée Al-Ikhabirya n’avait pas encore créé de nouvelle page.

Al-Mayadeen TV a, par le passé, déjà subi des pressions au niveau de sa diffusion satellitaire. La chaîne a ainsi été bloquée par la compagnie opérant le satellite Arabsat, basée à Beyrouth. Arabasat a également décidé, en décembre dernier, de ne plus diffuser la chaîne Al-Manar, organe médiatique du Hezbollah. La page Facebook du groupe Manar a, en outre, déjà été bloquée par le réseau social à plusieurs reprises par le passé.

Pour mémoire

L’État n’est pas concerné par le litige avec Arabsat, tranche la commission parlementaire

Facebook bloque des pages de médias pro-Assad (OLJ)

Capture d’écran réalisée le 21 janvier 2016, de la page Facebook d’al-Mayadeen TV, brièvement bloquée par le réseau social.

Haut de page