Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Russie dément tuer des civils lors de ses frappes aériennes et menacent de révéler les dommages collatéraux des bombardements de la coalition US

par The Independent 17 Janvier 2016, 18:54 Syrie Bombardements Dommages collateraux Russie USA Coalition Articles de Sam La Touch

La Russie dément tuer des civils lors de ses frappes aériennes et menacent de révéler les dommages collatéraux des bombardements de la coalition US

Des officiers de l'armée russe ont déclaré que les forces russes de Vladimir Poutine "n'avaient pas planifié" de raids aériens qui pourraient nuire aux civils, malgré les rapports selon lesquels des centaines de Syriens auraient été tués.

Depuis le début de sa campagne en septembre, l'armée de l'air russe a effectué 5,662 sorties, y compris 145 par des avions de chasse polyvalent et des bombardiers (et a lancé 97 missiles de croisière), a déclaré le général de brigade Sergey Rudskoy.

Il a déclaré que des avions de chasse russes visaient le carburant de l'EI et des stocks de munitions d'armes et avaient abouti "à la libération" de plus 217 centre détenus par les terroristes sur une zone couvrant 1,000 kilomètres carrés en Syrie.

Amnesty International considère que le bilan du nombre de mort civils suite aux bombardements russes se monte à "au moins" 200 personnes dans un rapport sorti le mois dernier, tandis que l'Observatoire syrien basé au Royaume-Uni pour les Droits de l'homme le porte à presque quatre fois plus, considérant qu'à celui-ci s'ajoute plus de 600 miliciens de l'Etat islamique (EI) qui ont été aussi tués dans les bombardements russes.

Le ministère de la défense russe a précédemment démenti ces allégations les considérant comme "des informations fausses" et son porte-parole, le Général Majeur Igor Konashenkov a accusé la coalition menée par les États-Unis d'avoir perpétré des pertes humaines considérables parmi les civils.

"Je souligne que les bombardements par notre groupe aérien en Syrie sur des objectifs terroristes ne sont effectués seulement après que les données [sur les objectifs] aient été vérifiées par plusieurs canaux" a-t-il déclaré.

"Les frappes aériennes ne sont pas effectuées en cas de risque pour les vies civils...nous ne planifions pas même d'attaques aériennes s'il y a une possibilité de pertes humaines civiles."

L'agence russe Sputnik a cité les propos du général Konashenkov déclarant que le Pentagone approuve les raids aériens lorsque ceux-ci sont attendus à ne pas tuer plus de 50 civils.

"Si nos collègues [la coalition menée par les États-Unis] restent silencieux sur les résultats de leurs bombardements aériens en Syrie, nous devrons informer le public de ces faits nous-mêmes," a-t-il ajouté.

Un porte-parole étatsunien du CentCom a confirmé qu'il y avait eu huit civils morts dans des frappes aériennes US en Irak et en Syrie entre avril et juillet et a refusé de faire des remarques sur les déclarations russes concernant les dommages collatéraux des bombardements de la coalition US.

"Bien que nous ne fassions pas de remarques sur les allégations faites par des médias russes, nous pouvons vous informer que les États-Unis et les forces de la Coalition travaillent très dur pour être précis dans leurs attaques aériennes et conduisent une des campagnes aériennes les plus précises dans l'histoire militaire" a déclaré Max R Blumenfeld à The Independent...

Source :
- The Independent Russia denies killing civilians in Syrian air strikes while threatening to reveal alleged US 'collateral damage'

Haut de page