Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un drone iranien parvient à survoler un porte-avions américain (Alahednews)

par Alahednews 31 Janvier 2016, 13:37 Iran Drone USA Espionnage USS Harry Truman

Un drone iranien parvient à survoler un porte-avions américain (Alahednews)

Un drone de reconnaissance iranien a survolé un porte-avions américain dans le Golfe et a pris des photos du navire, rapportent vendredi les médias iraniens. Il s’agirait du porte-avions américain USS Harry Truman, actuellement déployé dans le golfe arabe dans le cadre des opérations contre le groupe terroriste «Daech».

«Le drone iranien a réussi à prendre des photos précises des systèmes installés sur le porte-avions américain et les a envoyées immédiatement au commandement», a déclaré le contre-amiral sayed Mahmoud Moussavi, commandant adjoint de la Marine iranienne, cité par l’agence iranienne Mehr News.

Les responsables militaires iraniens ont salué la prouesse de ceux qui ont piloté le drone. «C’est la preuve des capacités scientifiques de nos spécialistes. Grâce à eux, nous pouvons non seulement nous approcher de navires de guerre, mais aussi prendre des clichés des unités de combat des forces étrangères», Amiral Habibollah Sayyari, commandant de la Marine iranienne.

La marine américaine a confirmé les informations diffusées par Téhéran, en précisant que les faits ont eu lieu le 12 janvier. «Ce jour, un drone iranien a effectivement volé au-dessus du navire USS Harry S. Truman, de même que du porte-avions français Charles de Gaulle, les deux opérant dans les eaux internationales», a précisé le représentant de la 5ème flotte américaine Kevin Stephens.

L’Iran a commencé mercredi des manœuvres navales baptisées «Velayat-94» qui se déroulent dans le détroit d’Ormuz, en mer d’Oman, et dans l’océan Indien. Le but de ces manœuvres est de «démontrer la capacité défensive iranienne», a souligné l’agence Mehr News. Auparavant, l’Iran avait exigé que le porte-avions américain quitte la zone des manœuvres. De leur côté, les Etats-Unis avaient démenti le fait que les exercices iraniens puissent avoir eu des incidences sur les actions des porte-avions américains.

Haut de page