Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

American Thinker : Daech, un moyen pour harceler l’Iran (Press TV)

par Press TV 20 Février 2016, 12:14 EI Terrorisme USA Collaboration Instrumentalisation Impérialisme

« Contrairement à ce que Barack Obama pense, l’Iran ne peut être un allié, Daech non plus mais il pourrait être instrumentalisé au détriment de l’Iran », indique un site web américain.

Le site web American Thinker a publié un article où il a donné des conseils au prochain président des Etats-Unis: « Washington pourra instrumentaliser Daech pour pouvoir lutter contre l’Iran. Les Etats-Unis pourraient avoir des raisons acceptables dans sa réticence à éradiquer Daech, en ce moment. La prochaine administration américaine pourrait focaliser ses efforts sur la lutte contre un ennemi, son ennemi le plus dangereux qu' est l’Iran.

Notre futur président devra avoir pour priorité d’enlever à l’Iran toute possibilité de produire et ou de développer les armes nucléaires de toute sorte car si l’Iran parvient à se doter d’arme nucléaire, nos options à nous seront très limitées. Le décret de l’exécutif donne carte blanche à notre futur président pour qu’il puisse annuler, selon la Constitution, l’accord nucléaire avec l’Iran car ni le Congrès, ni le Sénat n’ont approuvé cet accord nucléaire. Sans prendre en compte la Maison Blanche, le seul establishment qui s’est soumis à l’accord nucléaire, ce dernier est dépourvu de toute légitimité légale aux Etats-Unis.

L’accord nucléaire, signé avec l’Iran, est un décret de l’exécutif qui pourrait facilement être annulé par le futur président. Cette annulation nous permettrait de nous débarrasser de cette menace iranienne mais les grosses sommes d’argent, libérées par l’administration Obama ne nous reviendront plus. Il n’existe que deux solutions pour empêcher l’Iran d’accéder à l’arme nucléaire : changer le gouvernement en place et recourir au militarisme contre les infrastructures nucléaires et balistiques de l’Iran.

Nous devons demander à nos candidats à la présidentielle de choisir ses conseillers les plus intelligents et les plus expérimentés concernant le Moyen-Orient afin qu'ils conçoivent de nouvelle stratégie pour l’année en cours. L’un des scénarios sur lesquels les conseillers du futur président devront se pencher est celui de l’Iran et de Daech. Contrairement à ce que Barack Obama pense, l’Iran ne peut être un allié, Daech non plus mais ce groupe pourrait être instrumentalisé afin de porter atteinte à l’Iran. Si Washington n'a pas recours à Daech dans cet objectif, il n’aura d’autre solution que de recourir à une option militaire ».

Haut de page