Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Attaque du Splendid hotel à Ouagadougou. L'armée française a lancé l'assaut.

par SLT 6 Février 2016, 10:33 Splendid Burkina Faso Armée française Assaut Roch Marc Christian Kaboré Terrorisme Neocolonialisme Françafrique Articles de Sam La Touch

L'attaque ayant visé le Splendid hotel à Ouagadougou a largement "profité" de l'effondrement des services de renseignement du pays. Selon la Lettre du Continent, devant l'effondrement des renseignements burkinabè qui n'ont rien vu venir, le président Burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré, a du faire appel aux forces de l'ordre française pour lutter contre les terroristes qui avaient pris possession du Splendid le 15 janvier dernier.

Splendid hôtel : échec du renseignement à tous les étages 
LdC



...Appui français stratégique •

Signe de la déliquescence des forces spéciales burkinabè, ce sont des éléments français qui ont mené l'opération de libération des otages. Après avoir téléphoné à François Hollande pour lui demander officiellement l'appui de Paris, Roch Marc Christian Kaboré a pris soin d'attendre l'arrivée des forces spéciales françaises directement venues de Gao, au Mali, pour donner son feu vert à l'assaut. Bien que les éléments burkinabè aient pris position dès les premières détonations autour de l'établissement doté de 147 chambres, et propriété de l'homme d'affaires Emmanuel Zongo, ce soutien s'est avéré décisif, comme pour le Radisson Blu de Bamako en novembre. Mis en lieu sûr par les éléments du Groupement de sécurité et de protection républicain (GSPR, ex-RSP) du colonel Boukari Bagayan, le président burkinabè a été tenu informé minute par minute de l'évolution de la situation par son chef de cabinet militaire, le lieutenant-colonel Théophile Nikiéma...

Attaque du Splendid hotel à Ouagadougou. L'armée française a lancé l'assaut.

L'armée française installée dans le pays depuis des années à la demande de l'ex-dictateur françafricain Blaise Compaoré, prend donc racine et montre son rôle indispensable au yeux du nouveau pouvoir en place dès fois que Roch Marc Christian Kaboré aurait voulu en réduire l'effectif.

Haut de page