Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bolloré : diriger un grand groupe "mérite un peu de terreur" (Les Jours)

par Arrêt sur images 22 Février 2016, 16:10 Bollore Journalisme Médias "Terreur" France

Ce sont treize pages qui manquaient au dossier Bolloré. Le site Les Jours (qui vient d'être lancé par des anciens de Libé) publie le procès-verbal d'un comité d'entreprise du groupe Canal+ daté de septembre 2015, au cours duquel Vincent Bolloré assume la censure d'un documentaire sur le Crédit Mutuel, et estime que la direction d'un grand groupe a besoin... "d'un peu de terreur".

Le document est daté du 3 septembre 2015. Ce jour-là, le comité d'entreprise (CE) du groupe Canal+ se réunit en session extraordinaire. Vincent Bolloré est sur le point d'être nommé président du conseil de surveillance. Le CE est l'occasion pour lui de détailler ses projets pour Canal+, et de répondre aux questions des salariés sur l'été meurtrier au sein du groupe : passage des Guignols en crypté, évictions (dont celle Rodolphe Belmer, le n°2 du groupe), et révélation par Mediapart et Society de la censure d'un documentaire sur le Credit Mutuel.

Le site Les Jours a publié dimanche 21 janvier une copie du compte-rendu de ce CE - dont des éléments partiels avaient été relayés par le syndicaliste Francis Kandel, ou encore par le journaliste de Special Investigation Jean-Baptiste Rivoire sur le plateau d'@si. On y découvre un patron manifestement à l'aise, assumant ses choix, y compris les plus décriés, et plaidant pour "un peu de terreur" au sein de son groupe.

Bolloré : diriger un grand groupe "mérite un peu de terreur" (Les Jours)

Bolloré adore les journalistes (mais ses clients encore plus)

Premier élément important de ce compte-rendu : Bolloré assume - à demi-mots - la censure du fameux documentaire sur le Crédit Mutuel. À Francis Kandel (CGT), qui s'inquiète qu'un reportage de Special Investigation "a, semble-t-il, été censuré", Bolloré répond ainsi : "S'il y a dans la maison [Canal+] des gens qui n'arrêtent pas de taper sur ses clients ou ses partenaires, elle n'en aura bientôt plus du tout."...

Lire la suite sur Arrêt sur images

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page