Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La trêve serait-elle une bombe à retardement ? (Press TV)

par Press TV 27 Février 2016, 16:29 Syrie Trêve Poutine Obama

La trêve serait-elle une bombe à retardement ? (Press TV)

Mikhaël Alexandrov, l’analyste du Centre d’études politiques et militaires de l’université de Moscou ne croit pas à la pérennité de la trêve qui vient d’entrer en vigueur en Syrie.

Pour vous dire la vérité, je ne crois pas que le cessez-le-feu puisse perdurer. Il s’agit surtout d’une tentative destinée à endiguer les succès militaires de l’armée syrienne face aux terroristes. Ces derniers profiteraient de la trêve pour se refaire une santé et se procurer armes et vivres. Cela déboucherait sans nul doute sur une prolongation des combats, et partant, sur un épuisement des forces du côté syrien. En effet, on ignore avec qui cette trêve a été négociée car les milices que l’Occident qualifie de modérées sont peu nombreuses par rapport aux djihadistes et il est très difficile de faire la différence entre eux et ceux des milices qui se battent au nom des valeurs takfiristes.

Que la trêve exige à l’armée syrienne de lever le siège autour de certaines localités, cela ne peut que renforcer notre suspicion : les terroristes voudraient mettre à profit le cessez-le-feu pour se restructurer après des semaines de bombardements intenses russes et contrer par là l’avancée de l’armée syrienne.

Interrogé sur les raisons du feu vert russe à la trêve, Alexandrov a dit :

Cette trêve, c’est l’aile pro-occidentale au sein du pouvoir russe qui l’a voulue. Car nombreux sont des éléments qui aimeraient se rapprocher de l’Occident et ils croient pouvoir s’en attirer les grâces en lâchant du lest. Il est tragique de voir certains Russes oublier si facilement un passé récent et se tromper pour la énième fois sur les vraies intentions de l’Occident.

Derrière le cessez-le-feu en Syrie, il existe une volonté occidentale de rouler l’Iran, la Russie et la Syrie dans la farine. Et ceux des responsables russes qui au sein de nos ministères plaident la cause du rapprochement avec l’Occident ne devraient pas oublier ce fait.

Je crois savoir que les iraniens, eux, ont très bien compris la prétendue levée des sanctions des Occidentaux n’est en fin du compte qu’une manœuvre politicienne. L’Occident cherche à éloigner l’Iran de ses positions de principes au Moyen-Orient.

Quant à la Russie, les choses sont plus compliquées.

Alexandrov a nié tout lien entre la trêve en Syrie et la crise ukrainienne et les sanctions décidées par l’Occident contre la Russie, sanctions plus ou moins paralysantes pour ce pays :

Je ne pense pas que la trêve en Syrie ait un quelconque rapport avec le dossier ukrainien mais puisque vous avez évoqué la crise économique, je vous le dis très clairement : l’économie russe est entre les main des pro-Occidentaux en Russie. Ils cherchent à faire croire à Poutine que seule une levée des sanctions permettrait un redémarrage de l’économie. Or on le sait, une reprise ne pourrait avoir lieu sans que les conditions humaines et sociales ne soient réunies.

Les décideurs économiques en Russie poussent ainsi le président dans les bras des américains et le président Poutine n’a visiblement pas l’intention de les repousser. La réalité est que les réformes devront être déclenchées de l’intérieur et qu’avoir les yeux sans cesse tournés vers les Etats-Unis ne pourra pas sauver la Russie.

Sur l’issue du conflit pour la Russie, l’analyste est plutôt pessimiste :

Je crois que la Syrie va finir par être répartie en trois régions chiite, sunnite et kurde. Mais ceci n’est pas forcément une bonne chose pour les Américains puisque l’émergence d’un Etat kurde va provoquer à terme l’effondrement de l’Etat turc, un allié de poids des Etats Unis au sein de l’OTAN. Un affaiblissement de l’OTAN est la pire des choses qui puisse arriver aux Etats-Unis face à un Iran et une Russie émergents »

Avertissement : nous tenons à préciser aux lecteurs que ce site est entièrement gratuit, nous ne recevons aucun argent de la publicité et ne souhaitons pas en recevoir. La publicité sur ce blog est choisie par l'hébergeur pour son compte, nous ne pouvons être tenus responsables de la nature et du type de publicité diffusée ! (SLT)

Haut de page