Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sahara occidental : l’agriculture du territoire occupé par le Maroc boycottée par la Suisse (Blog Finance)

par Elisabeth Studer 19 Février 2016, 21:10 Sahara occidental Maroc Boycott Suisse

L’épineux dossier du Sahara occidental n’est pas prêt de s’apaiser. Oubliant sa neutralité légendaire, la Suisse pourrait raviver les tensions entre Maroc et Algérie, les principaux protagonistes, en ne faisant ni plus ni moins que d’agir en respect du Droit international.

La deuxième coopérative de grande distribution en Suisse (Coop) – derrière Migros – a ainsi récemment annoncé qu’ à « partir de l’année prochaine, Coop n’importera plus de tomates ni de melons du Sahara Occidental occupé par le Maroc » selon les termes mêmes du communiqué. Ajoutant que « le distributeur se retire ainsi d’une zone de production politiquement et écologiquement controversée ».

La deuxième coopérative de grande distribution suisse estime que «l’importation de produits agricoles en provenance du Sahara occidental est très controversée au regard de la légalité internationale et en raison d’aspects écologiques du Sahara occidental occupé par le Maroc depuis plus de 40 ans». «Exploiter des ressources naturelles au mépris des intérêts de la population autochtone, les Sahraouis, est contraire au droit international», ajoute par ailleurs la Coop. Un avis partagé par le Conseil fédéral suisse.

En retour, l’ONG Terre des hommes suisse et le Comité suisse de soutien au peuple sahraoui ont salué cette décision. Les enquêtes de Terre des hommes suisse et de l’émission Kassensturz de la Télévision suisse alémanique, diffusé récemment, ont montré que nombre de distributeurs trompaient leurs clients sur l’origine de leurs marchandises.

Précisons que les légumes et les fruits produits au Sahara occidental sont destinés uniquement à l’exportation. Il s’agit principalement de tomates cerises (44 000 tonnes) et de melons (20 000 tonnes), à plus petite échelle aussi de poivrons et de concombres. Environ 40% des tomates exportées sous l’appellation «Maroc» viennent en réalité du Sahara occidental.

Terre des hommes suisse et le Comité suisse de soutien au peuple sahraoui exigent par ailleurs des distributeurs helvètes l’arrêt immédiat de l’importation de fruits et de légumes en provenance du Sahara occidental et les appellent à bien vérifier que les produits avec déclaration d’origine «Maroc» ne proviennent pas du Sahara occidental.

Si depuis des années déjà, le distributeur suisse Migros ne vend plus de tomates issues de cette région, Jürg von Niederhäusern, responsable du domaine Standards sociaux de la Fédération des coopératives Migros n’est pas en faveur de mesures aussi restrictives. Migros a en effet choisi de suivre une autre voie : «Nous savons par expérience qu’un boycott n’améliore pas forcément les conditions de vie et de travail des habitants», argumente Jürg von Niederhäusern, rappelant que Migros veille à ce que ses fournisseurs respectent les normes internationales et garantissent des conditions de travail décentes sur les plantations.

Durant deux mois, au printemps, Migros fait venir en petites quantités, des melons du Sahara occidental. Mais depuis 2013, il est le seul distributeur sur le territoire suisse à indiquer l’origine de ces fruits de façon transparente avec la mention «Sahara occidental».
«Nos clients doivent pouvoir reconnaître immédiatement la provenance de nos produits ». Ils sont tout à fait libres ensuite d’effectuer ou non un achat.» argumente-t-il.

Sources : El Watan, Coop, Migros

Elisabeth Studer – 18 février 2016 – www.leblogfinance.com

Haut de page