Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un FBIphone très téléphoné (Canard enchaîné)

par Le Canard enchaîné 24 Février 2016, 21:05 IPhone FBI Apple Articles de Sam La Touch

Avertissement : nous tenons à préciser aux lecteurs que ce site est entièrement gratuit, nous ne recevons aucun argent de la publicité et ne souhaitons pas en recevoir. La publicité sur ce blog est choisie par l'hébergeur pour son compte, nous ne pouvons être tenus responsables de la nature et du type de publicité diffusée !

Un FBIphone très téléphoné (Canard enchaîné)
Un FBIphone très téléphoné
Le Canard enchaîné, 24.02.16

APPLE aggrave son cas. Alors que la firme à la pomme paie déjà un minimum d'impôts sur le territoire américain, voilà qu'elle résiste au FBI. D'ici à ce qu'elle soit poursuivie pour activité antiaméricaine... Tim Cook, le successeur de Steeve Jobs, joue les rebelles. Il ne veut pas aider la police fédérale à accéder au contenu de l'iPhone de l'un des auteurs du massacre de San Bernadino.

Les enquêteurs souhaitent casser le code PIN du terroriste, mais, après dix tentatives infructueuses, les données contenues dans son Smartphone, protégé, s'autodétruiraient. Apple reste donc le seul à pouvoir débloquer le téléphone. Mais, au nom du respect de la confidentialité due aux utilisateurs, morts ou vivants, de son téléphone, Tim Cook refuse. "Nous sommes obligés de résister face à ce que nous considérons être un abus de pouvoir de la part du gouvernement américain", a-t-il fait valoir, la semaine dernière, évoquant des implications "effrayantes" qui vont "bien au-delà de l'affaire judiciaire concernée".

"Nous ne voulons pas casser le chiffrement de qui que ce soit ou créer un passe-partout", lui a répondu le directeur du FBI, qui a déposé un recours en justice. Personne n'est obligé de le croire. A trop avoir écouté la planète avec les grandes oreilles de la NASA, la crédibilité de l'Etat américain en matière de protections des données personnelles est très relative. Et celle des géants de l'Internet ou de la téléphonie qui lui ont donné des coups de main, est faible. Pour ne pas la perdre complètement, Apple, soutenu par Facebook, assure aujourd'hui que la vie privée de ses clients passe avant la sécurité de l'Etat. Un argument de nature à faire exploser les ventes ?

Haut de page