Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un général français confirme devant le Sénat que 80% des rebelles (soutenus par la coalition occidentale) sont des terroristes ou salafistes extrémistes

par SLT 23 Février 2016, 08:02 Syrie Senat France Didier Castres Rebelles Terrorisme Collaboration Occident Articles de Sam La Touch

Un général français confirme devant le Sénat que 80% des rebelles (soutenus par la coalition occidentale) sont des terroristes ou salafistes extrémistes

Lors d'une audience devant le sénat français, le général Didier Castres, sous-chef d’état-major Opérations de l’armée français, a révélé que « Les forces combattantes de Daech sont estimées à un effectif de 30 000 en Syrie et en Irak, dont 40 % de combattants étrangers. Ils sont opposés à 140 000 Kurdes du nord de l'Irak, 7000 Kurdes syriens et 130 000 membres des forces de sécurité irakiennes. En outre, il existe en Syrie une constellation de combattants très divers de l'ordre de 100 000 personnes, dont la France estime que 80 000 d'entre eux appartiennent soit à des groupes terroristes désignés comme tels par les Nations unies, soit à des groupes salafistes extrémistes. ». Ainsi il confirme de facto que la majorité des rebelles sont terroristes ou des extrémistes salafistes. Il y a effectivement parmi les soit-disant "groupes d'opposition" des groupes salafistes qui sont majoritaires et armés par la Turquie et l'Arabie saoudite (Ahrar al-Sham, aysh al-Islam, ...) et le front al-Nosra qui se revendique d'al-Quaïda soutenu également par l'Arabie saoudite et la Turquie. Ce qui valide implicitement l'action russe qui bombarde les rebelles dont la majorité sont salafistes, djihadistes ou affiliés à Al-Quaïda. Par là même, il apparaît en filigrane clairement que la France et les Etats-Unis, Israël et la Grande-Bretagne sont à la tête d'une coalition de rebelles avec une grande majorité de terroristes en son sein.

En ajoutant que « Sur le plan militaire, la coalition soutient une opposition modérée qui pour l’heure, ne dispose pas de la masse critique, ni des objectifs partagés qui lui permettraient de s’imposer aux autres composantes de l’opposition et de combattre efficacement Daech. En parallèle, certains groupes bénéficient d’un soutien puissant d’Etats tiers, alors même qu’ils ne sont pas considérés comme fréquentables par la coalition. », Didier Castres confirme ainsi que certains de ces groupes dits "d'opposition" ne sont pas fréquentables (entendez qu'ils sont considérés comme étant des groupes terroristes). En fait comme le général Didier Castres l'a énoncé plus haut, les groupes rebelles ou "d'opposition" sont constitués en grande partie de terroristes djihadistes, salafistes ou affiliés à Al-Quaïda (comme à Alep par exemple). Et pourtant, ils sont épargnés par l'aviation française. Les "Etats tiers" ne concernent donc pas que l'Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie. Si ils "ne sont pas considérés comme fréquentables par la coalition", pourquoi celle-ci les protège-t-elle ?

Le Canard enchaîné répète depuis plus d'un an à longueur d'articles que les rebelles affiliés à Al-Quaïda sont systématiquement épargnés par l'aviation de la coalition atlantiste contrairement à ce que fait l'aviation russe.

Haut de page