Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

WikiLeaks: Ban Ki-moon, Merkel et Netanyahu sur écoute (Sputniknews)

par Sputniknews 23 Février 2016, 11:16 WikiLeaks Ban Ki Moon Netanyahu Merkel Ecoute Espionnage

Le site WikiLeaks a annoncé la publication de nouveaux documents secrets sur l'espionnage de plusieurs dirigeants mondiaux par les services secrets des Etats-Unis. Il s'agit notamment de Ban Ki-moon, d'Angela Merkel, de Benjamin Netanyahu, de Silvio Berlusconi et de Nicolas Sarkozy.

Le site WikiLeaks a annoncé dans un communiqué de presse la publication de nouveaux documents top secrets. Le communiqué fait savoir que l'Agence de sécurité nationale américaine (NSA) a mis sur écoute de nombreux dirigeants internationaux, plus particulièrement le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon, la chancelière d'Allemagne Angela Merkel, le premier ministre d'Israël Benjamin Netanyahu, l'ancien premier ministre d'Italie Silvio Berlusconi et l'ex-président français Nicolas Sarkozy.

Selon les auteurs du communiqué, le niveau de confidentialité de certains documents dépasse tout ce qui a été publié jusqu'ici.

"Aujourd'hui, nous avons montré comment les rencontres personnelles du secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon consacrées au salut de la planète face aux changements climatiques pouvaient être espionnées par un pays dont le but est la défense de ses plus grandes sociétés pétrolières", déplore le fondateur de WikiLeaks Julian Assange cité dans le communiqué.

Les nouvelles révélations concernent l'écoute par la NSA des conversations entre Ban Ki-moon et Angela Merkel au sujet des changements climatiques, ainsi que les entretiens entre l'ex-premier ministre italien Silvio Berlusconi et son homologue israélien Benjamin Netanyahu. Le communiqué évoque également des documents concernant l'écoute de négociations entre des ministres du Commerce de l'UE et du Japon sur l'activité de l'Organisation mondiale du commerce et les détails d'une rencontre privée entre Nicolas Sarkozy, Angela Merkel et Silvio Berlusconi.

En octobre dernier, le site WikiLeaks a publié des courriels du directeur de la CIA John Brennan. Un des messages piratés contenaient des recommandations "au prochain président des Etats-Unis sur la façon de déplacer les pièces sur l'échiquier iranien".

Les révélations de WikiLeaks relatives à l'espionnage par la NSA de dirigeants mondiaux ont déjà provoqué plusieurs scandales diplomatiques. La chancelière d'Allemagne Angela Merkel, dont le portable a été mis sur écoute par la NSA, a déclaré, après l'avoir appris, qu'il "était inadmissible d'espionner des amis". Barack Obama a alors décidé de limiter les activités des services secrets américains.

En décembre 2015, le Wall Street Journal a déclaré que, malgré les ordres d'Obama, les services secrets continuaient d'espionner le président de Turquie Recep Tayyip Erdogan et le premier ministre d'Israël Benjamin Netanyahu. Une source du quotidien a confié qu'au cours d'une réunion à huis clos de l'administration américaine il avait été décidé de ne pas inclure Erdogan ni Netanyahu sur la liste des chefs d'Etat dont la surveillance devait être arrêtée. Sur cette liste, on trouve notamment le président français François Hollande, Angela Merkel et d'autres dirigeants des pays de l'Otan.

Haut de page