Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au Yémen, la coalition arabe a tué deux fois plus de civils que toutes les autres forces (OLJ)

par OLJ 18 Mars 2016, 21:25 Yemen Coalition saoudienne Arabie Saoudite Crimes contre l'humanité

L'Onu est "en train de voir si des crimes internationaux avaient été commis".

L'Onu a indiqué vendredi que la coalition menée par l'Arabie saoudite au Yémen avait entraîné la mort de "deux fois plus" de civils que toutes les autres forces présentes dans le pays, où plus de 3.200 civils ont été tués en un an.

"Il semblerait que la coalition est responsable de deux fois plus de victimes civiles que toutes les autres forces réunies", a déclaré dans un communiqué le Haut-Commissaire de l'Onu aux droits de l'Homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, soulignant que la "quasi-totalité" d'entre elles avaient été victimes de raids aériens.
"Ils ont frappé des marchés, des hôpitaux, des cliniques, des écoles, des usines, des réceptions de mariage - et des centaines de résidences privées dans des villages, des villes, y compris dans la capitale Sanaa.

Malgré de nombreuses démarches internationales, ces terribles incidents continuent de se produire avec une régularité inacceptable", a-t-il dénoncé.
"En outre, malgré les promesses d'enquête (...), nous n'avons pas encore vu de progrès en la matière", a-t-il poursuivi, avertissant que l'Onu était "en train de voir si des crimes internationaux avaient été commis par les membres de la coalition".

Il a fustigé "le carnage" causé mardi par les frappes aériennes de la alliance arabe sur le marché de Khamis, dans le nord du Yémen. D'après le Haut-Commissaire, il y a eu deux frappes aériennes et elles ont tué 106 civils, dont 24 enfants. Il a indiqué par ailleurs que des membres de son bureau se sont rendus sur les lieux de l'attaque mercredi, "qui a eu lieu apparemment lorsque le marché était bondé".

"Le personnel des droits de l'Homme de l'Onu n'a pu trouver aucune preuve de tout affrontement armé ou objet militaire significatif dans le secteur au moment de l'attaque, au-delà de la présence d'un point de contrôle à quelque 250 mètres du marché", a rapporté un porte-parole du Haut-Commissariat, Rupert Colville, dans un point de presse.
Le porte-parole de la coalition menée par l'Arabie saoudite a affirmé que le raid visait un "rassemblement de miliciens".

Selon l'Onu, le conflit au Yémen a fait près de 6.300 morts, près de la moitié étant des civils (3.218), depuis l'intervention en mars 2015 de la coalition arabo-sunnite menée par l'Arabie saoudite contre les rebelles chiites houthis, qui contrôlent toujours Sanaa et de larges parties du nord et de l'ouest du pays. L'Onu estime par ailleurs que 30.000 personnes ont été blessées dont plus de 5.700 civils.

Le conflit a par ailleurs provoqué une grave crise humanitaire.
"J'exhorte les parties à ravaler leur fierté et à mettre un terme à ce conflit", a lancé M. Zeid. "Les gens au Yémen ont trop souffert. Un pays très pauvre voit sa maigre infrastructure décimée, et la population lutte désespérément pour survivre", a-t-il dit.

Avertissement : victime de son succès (quelques milliers de visiteurs par jour), le blog de SLT subit une forme de censure sur le web depuis un mois. Il est présenté sur les moteurs de recherche comme "potentiellement dangereux", ou comme une "contrefaçon" dissuadant les lecteurs de s'y rendre. Nous avons par conséquent perdu des milliers de lecteurs et sommes descendu à quelques centaines par jour rendant plus confidentiel le blog mais la lutte pour une information libre continue !

Haut de page