Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Davantage de Français quittent leur pays : où et pourquoi ? (Press TV)

par Press TV 19 Mars 2016, 17:52 France Exil Immigration Expatriation

 
De plus en plus de Français quittent le pays ©nouvelobs
De plus en plus de Français quittent le pays ©nouvelobs

Le nombre d'expatriés français a augmenté de 2% en 2015, par rapport à l'année précédente, accusant une hausse de 4,4% en deux ans.

Selon le ministère français des Affaires étrangères cité par le Local, le nombre total des citoyens français s'étant enregistrés à l'étranger atteint à l'heure actuelle 1,7 million de personnes.

Néanmoins, tout en reflétant une tendance à la hausse, ces chiffres ne racontent pas toute l'histoire. En réalité, le nombre réel de Français ayant choisi de vivre à l'étranger serait plus élevé et atteindrait plutôt, selon certaines estimations, 2,5 millions de personnes, car le chiffre de 1,7 million ne tient pas compte des citoyens qui ont refusé de s'enregistrer dans les consulats à l'étranger.

Ces statistiques montrent que les Français tendent quand même à choisir plutôt des pays francophones pour leur nouveau lieu de résidence. La Suisse occupe la première place du palmarès des pays de prédilection des expatriés français, avec 175.700 d'entre eux qui s'y sont installés en 2015, soit une croissance de 5% par rapport à 2014. 

Le nombre de Français ayant déménagé au Canada est passé à 92.116, soit 6% d'augmentation, et 51.000 ont abandonné la France en faveur du Maroc.

Une étude publiée l'année dernière par le Petit Journal a montré que deux tiers des Français vivant ailleurs n'entendaient pas rentrer au pays au cours des cinq années à venir. Ils expliquent leur choix soit par de meilleures conditions professionnelles à l'étranger, soit par une déception à l'égard du système politique français.

Avertissement : victime de son succès (quelques milliers de visiteurs par jour), le blog de SLT subit une forme de censure sur le web depuis quinze jours. Il est présenté sur les moteurs de recherche comme "potentiellement dangereux", ou comme une "contrefaçon" dissuadant les lecteurs de s'y rendre. Nous avons par conséquent perdu des milliers de lecteurs et sommes descendu à quelques centaines par jour rendant plus confidentiel le blog mais la lutte pour une information libre continue sur la prédation néocoloniale, le colonialisme, le racisme et l'impérialisme.

Haut de page