Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les calembours douteux de Philippe de Villiers au sujet d'Obama "le grand chef de tribu"

par SLT 12 Mars 2016, 17:40 France Philippe de Villiers Obama "Chef de tribu" USA Libye Articles de Sam La Touch

© Charles Platiau Source: Reuters
© Charles Platiau Source: Reuters

Après les critiques sévères d'Obama à l'encontre du duo diabolique Sarkozy-Cameron concernant les suites de leur guerre impérialiste en Libye qualifiée de «show de merde», le souverainiste nécolonialiste français, Philippe De Villiers, n'a pu s'empêcher de faire une bonne blague au sujet d'Obama. Après avoir déploré, à juste titre, que la France est le toutou des Etats-Unis - une néocolonie étatsunienne - et critiqué la politique atlantiste franco-étatsunienne en Libye et ailleurs, il n'a pu s'empêcher de souligner le double jeu d'Obama à sa manière et l'a qualifié à l'aune de ses représentations de "grand chef de tribu" dans une interview à Russia Today. Un grand chef de tribu ... africaine ou amérindienne ? Pour Obama, on aurait plutôt tendance à dire africaine compte tenu de ses origines kenyanes. Quand au caractère de "chef", il n'est malheureusement le chef de rien compte tenu que c'est le lobby militaro-industriel-financier qui pilote l'avion US. Il a néanmoins endossé la responsabilité de guerres impérialistes US criminelles (Somalie, Syrie, Libye, Yémen...) au yeux de l'humanité avec sa médaille de prix nobel de la paix dans la poche.

De Villiers évoque en ces termes l'impérialisme étatsunien (mais n'a-t-il jamais eu quelque chose à redire de l'impérialisme français en Afrique ?) :
" Je pense que c’est une vision américaine, impériale. Les Américains parlent de l’«impérialisme russe». Il n’y a pas d’impérialisme russe. Par contre, il y a un impérialisme américain. C’est quoi l’impérialisme américain ? C’est un budget militaire qui est celui d’une puissance coloniale et à l’écouter, [Barack Obama], je me suis dit qu’il parlait comme un chef d’Etat parle de ses gouverneurs coloniaux. C’est-à-dire qu’il a des protectorats avec l’OTAN, qui est un instrument politique et militaire de discipline américaine, et de compatibilité militaire avec l’Amérique. Et aujourd’hui, les pays [du traité] de Maastricht sont des colonies de l’Amérique. Parce que quand vous n’avez plus la possibilité de vous défendre vous-mêmes, vous finissez par ne plus penser par vous-mêmes. Vous pensez par celui qui vous a colonisé, non seulement sur le plan militaire, mais sur le plan politique, diplomatique et philosophique. Et donc [Obama] parle comme un grand chef de tribu."

Haut de page