Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Salah Abdeslam : 4 mois et 300 mètres, la cavale la plus courte de l'histoire ? (Russia Today)

par Russia Today 20 Mars 2016, 05:19 Salah Abdeslam Arrestation Bruxelles Molenbeek Cavale Belgique

 

 

 

Des sites parodiques belges ont souligné la très faible distance parcourue par l'homme le plus recherché d'Europe, qui a été arrêté à quelques centaines de mètres de son domicile après des mois de recherche.

En décembre, les traces de l'unique survivant du commando qui a frappé Paris le 13 novembre, avaient été retrouvées au 47 rue Delanoy, à Molenbeek. L'homme le plus recherché d'Europe avait alors échappé (de peu) à la police, en étant apparemment transporté par un complice dans un meuble au cours d'un déménagement factice, alors qu'une perquisition était en cours.

Plus de quatre mois après ces révélations, c'est finalement au 79, rue des Quatre Vents que l'individu a été arrêté par la police. Soit à 300 mètres du bâtiment où sa trace avait été perdue.

Et au pays du surréalisme, ce détail de l'enquête n'a pas échappé aux journalistes parodiques, qui n'ont pas hésité à publier l'itinéraire, pour le moins insolite, du fugitif. 

«Salah Abdeslam gagne le prix de la plus grande cavale de l'histoire: 400 mètres en 3 mois», a ironiquement titré Nordpresse, le Gorafi local, rapidement rejoint par son pendant flamand, De Speld, qui a lui proposé de découvrir «la fascinante route à travers l'Europe qu'Abdeslam a parcouru ces trois derniers mois».

Russia Today

Avertissement : victime de son succès (quelques milliers de visiteurs par jour), le blog de SLT subit une forme de censure sur le web depuis quinze jours. Il est présenté sur les moteurs de recherche comme "potentiellement dangereux", ou comme une "contrefaçon" dissuadant les lecteurs de s'y rendre. Nous avons par conséquent perdu des milliers de lecteurs et sommes descendu à quelques centaines par jour rendant plus confidentiel le blog mais la lutte pour une information libre continue sur la prédation néocoloniale, le colonialisme, le racisme et l'impérialisme.

Haut de page