Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Washington accuse Paris d’être responsable du chaos libyen (Echoroukonline)

par Echoroukonline 9 Mars 2016, 15:19 Libye Impérialisme France Françafrique USA Colonialisme

Les pays occidentaux ont reconnu l'ampleur des erreurs commises par leur intervention militaire en Libye en se «précipitant» pour renverser le régime de Mouammar Kadhafi.

En effet, cette décision lourde de sens, a mené la Libye vers le chaos et par là même les pays du Maghreb et sahélo-sahariens sont entrés dans une spirale de troubles politiques et sécuritaires dont les implications menacent directement l'Europe.

C’est une reconnaissance tardive de John Phillips, ambassadeur des États-Unis en Italie, qui a avoué que «le renversement de Kadhafi n'a pas été préparé correctement», dans un discours prononcé à la Faculté de journalisme de l'Université de Salerne dans le sud de l'Italie.

Et partant, l'Algérie, sous la conduite clairvoyante de son Président, a été l'un des pays les plus opposés à l'intervention militaire de l'Otan en Libye en 2011 en mettant en garde les pays de la coalition contre les risques encourus par les pays de la région, car ce genre d'intervention entraînera une situation de destructions et de chaos dont on peut se passer aisément.

Mais hélas, ils n’ont pas tenu compte de ses avertissements et les résultats est là : des millions d’armes sont tombées entre les mains des terroristes après le démantèlement de l’armée régulière de Kadhafi et l’accès aux dépôts d’armes et de munitions.

Le diplomate américain fait porter la responsabilité à la France et à son ex-président, Nicolas Sarkozy, en dédouanant ainsi son pays, en affirmant qu’«il était possible de mieux préparer la chute de l'ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi».

Le diplomate américain a fait cette déclaration à un moment où l’on parle d’une nouvelle intervention militaire des pays occidentaux en Libye dans le but de créer de nouveaux foyers de tension en violant sa souveraineté comme ce fut le cas au Nord-Mali avec toujours... la France.

Dans ce contexte, l'ambassadeur des États-Unis à Rome a parlé de l'intention de l’Italie d’envoyer jusqu'à cinq mille hommes de troupes en Libye.

Ce qui a été démenti par le chef du gouvernement italien qui a exclu toute intervention militaire de son pays dans son ancienne colonie.

Avertissement : nous tenons à préciser aux lecteurs que ce site est entièrement gratuit, nous ne recevons aucun argent de la publicité et ne souhaitons pas en recevoir. La publicité sur ce blog est choisie par l'hébergeur pour son compte, nous ne pouvons être tenus responsables de la nature et du type de publicité diffusée ! (SLT)

Haut de page