Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

11/9. Selon Barett, les 15 "pirates" saoudiens travaillaient pour la CIA (Veterans Today)

par Kevin Barrett 16 Avril 2016, 11:03 11-9 USA Arabie Saoudite False flag Israël CIA "Pirates"

Voir la vidéo sur Press TV

Quinze des pirates de l’air des attentats du 11 septembre 2001 étaient saoudiens, agents de la CIA et travaillaient pour le gouvernement des Etats-Unis, qui cherchait à détruire le Moyen-Orient pour Israël et de doubler leur budget militaire, dit le Dr. Kevin Barrett, un académique qui a étudié les évènements du 11 septembre depuis la fin 2003.

Le Dr. Barrett est un membre fondateur de l’association the Scientific Panel for the Investigation of 9/11, et a fait ces remarques dans un entretien téléphonique avec Press Tv mercredi, après qu’un bon nombre de législateurs aient appelé la Maison Blanche à déclassifier des documents qui jettent la lumière sur la complicité possible de l’Arabie Saoudite dans les attentats terroristes du 11 septembre 2001.

Les anciens membres du congrès disent que le document classifié de 28 pages prouve que des citoyens saoudiens étaient derrière les attaques du 11/9 et reçurent le soutien et l’assistance depuis Riad alors qu’ils étaient aux Etats-Unis.

“Il apparaît que le mouvement pour la divulgation des 28 pages manquantes a eu un certain succès ou du moins est au bord du succès. Nous avons entendu lundi d’une source au sein du gouvernement Obama que le président planifie de finaliser le processus de révision, présumant qu’il déclassifierait les pages avant la fin de sa présidence,” a dit le Dr. Barrett.

“Maintenant c’est mercredi, et Nancy Pelosi a appelé pour la divulgation de ces 28 pages. Il apparaît que cela pourrait bien se produire très bientôt. Ceci est une nouvelle des plus fascinante. Cela va sans aucun doute causer plus de problèmes dans les relations entre les Etats-Unis et l’Arabie Saoudite, parce qu’il apparaît que les 28 pages focalisent principalement sur le soutien des cercles du pouvoir saoudiens pour quelques uns des soi-disant 19 pirates de l’air, qui furent en fait faussement accusés des crimes liés au 11 septembre 2001,” a t’il ajouté.

La véritable affaire ici est de savoir si cela va finalement étaler au grand jour l’affaire complète de ces attentats ou si cela serait en fait une sorte de “limited hangout” ou une révélation contrôlée. Cela pourrait simplement être utilisé pour canaliser la colère populaire contre le gouvernement d’Arabie Saoudite, peut-être pour créer plus de distance entre les deux gouvernements et leur relation, mais ne rien changer vraiment”, a t’il déclaré.

“Ceci serait une tragédie, parce que nous avons grandement besoin de rouvrir toute cette affaire du 11 septembre. La relation actuelle entre les Saoudiens et le 11/9 n’est certainement pas celle d’avoir cette famille royale régnante saoudienne complètement en contrôle des attaques du 11/9 et en charge du complot, ceci est ridicule. L’Arabie Saoudite est une marionnette des Etats-Unis.”

Les 15 Saoudiens pirates de l’air n’étaient que des hommes de paille

“Nous savons que 15 des pirates étaient saoudiens, les supposés pirates, parce qu’ils n’étaient pas dans les avions, aucun des 19 pirates, ou quelque arabe que ce soit ne se trouvait dans les quatre avions détournés, ce d’après la liste des passagers et d’après toutes les preuves qu’il y aurait s’ils avaient été dans les avions, mais rien n’a été produit,” a dit Barrett.

“Donc, ces 15 hommes de paille saoudiens, qui furent cadrés pour encaisser le blâme des attentats, étaient en fait des agents de la CIA. Nous savons cela, j’ai eu ceci confirmé directement par une source de la CIA, que ces 15 Saoudiens, entrèrent et réentrèrent de manière répétitive sur des soi-disants visas de travail, mais il y a un numéro spécial de visas de travail qui ne sont donnés qu’aux agents de la CIA en récompense de leurs services pour l’agence de renseignement centrale et ces visas leur permet de venir aux Etats-Unis. Typiquement, ils sont payés pour leur traval pour la CIA en Arabie Saoudite, et on leur donne ce type spécial de visa qui est maquillé comme visa de travail mais c’est d’un type particulier,” a t’il déclaré.

“L’ensemble de ces 15 types possédaient ce genre de visa. Ceci montre qu’ils étaient tous en fait des agents de la CIA. Certains d’entre eux vivaient avec des personnels du FBI en Californie. Ces 15 personnes ne travaillaient pas contre le gouvernement des Etats-Unis mais pour lui et ils furent spécifiquement cadrés de manière à ce que l’Arabie Saoudite puisse être éventuellemet blâmée pour les attaques du 11 septembre, qui furent en fait perpétrées par Israël et ses sbires américains,” a t’il fait remarquer.

“Le but était de s’assurer que l’Arabie Saoudite ne puisse pas sortir de l’orbite gravitationnelle américaine, comme le roi l’avait menacé en Août 2001. Similairement, le Pakistan fut aussi cadré. Le patron des services de renseignements pakistanais l’ISI fut trompé, ou on lui donna l’ordre, quoi qu’il en soit, d’envoyer de l’argent à Mohamed Atta, puis ceci fut révélé dans un canard indien. De la même manière, le Pakistan menaçait de quitter l’orbite américaine en 2001.”

“Bien évidemment, l’appareil impérialiste, dominé par les sionistes ici aux Etats-Unis, ne voulaient pas du tout d’un Pakistan nucléaire et d’une Arabie Saoudite riche en pétrole tous deux indépendants. Alors, il a utilisé le 11/9 pour les ramener dans l’orbite impérialiste, ce n’est qu’un des éléments,” a observé l’expert.

Quel fut le but du 11 septembre ?

“Bien sûr le but du 11/9 fut de détruire sept pays en cinq ans comme en a déjà parlé l’ancien général Wesley Clark, pays qui étaient des ennemis ou des menaces perçues pour Israël. Toute cette vérité fera t’elle surface lors de la publication des 28 pages manquantes, ce qui pourrait mener à la réouverture de l’affaire des attentats ?” a dit le Dr. Barrett.

“Bien si cela rouvre le fait que le bâtiment 7; la plus évidente des démolitions contrôlées de New York fut celle du bâtiment 7 du WTC, mais les deux tours jumelles furent elles aussi des démolitions contrôlées. Il n’y a eu aucun pirates de l’air dans aucun de ces avions. Pas un seul nom arabe dans ces avions. Pas un gramme de preuve qu’aucun de ces gars ne fut dans les avions”, a t’il dit.

“Si ces faits ressortent et que nous apprenons que le 11 septembre fut une opération de couverture et d’enfumage menée par Israël et ses agents américains, ceci incluant les quasi-agents comme le sont les George W. Bush, Dick Cheney et Donald Rumsfeld etc, une opération qui fut agencée comme un nouveau Pearl Harbor, non seulement pour détruire le Moyen-Orient pour le “Grand Israël”, mais aussi pour permettre de plus que doubler le budget militaire américain et revigorer l’empire américain (NdT: via son complexe militaro-industriel et de la sécurité qui engrange le fric depuis lors…) et bien cela s’est terminé par tuer l’empire américain,” a t’il continué.

“Cela a certainement aidé Israël; ils ont détruit tous leurs voisins, virtuellement. Mais les Etats-Unis sont maintenant dans un triste état. Pour faire tourner la table, nous avons besoin de promesses comme celle de Trump de révéler au peuple qui a vraiment effondré les tours jumelles du WTC et ce fut les sionsites,” a noté l’analyste.

“Une fois que nous saurons tout cela, nous serons peut-être dans une position de revamper radicalement la structure du pouvoir ici aux Etats-Unis, le reprendre de cette structure corporatiste dominée par les sionistes, les banques, l’industrie de l’investissement et l’appareil médiatique et ainsi de pouvoir rendre l’Amérique à son peuple, mettre fin à l’empire américain et nous presser dans une nouvelle ère de paix multi-polaire,” a conclu le Dr. Barrett.

Fifteen of the 9/11 “hijackers” from Saudi Arabia were CIA agents working for the United States government , which was seeking to destroy the Middle East for Israel and to double the American military budget, says Dr. Kevin Barrett, an American academic who has been studying the events of 9/11 since late 2003.

Dr. Barrett, a founding member of the Scientific Panel for the Investigation of 9/11, made the remarks in a phone interview with Press TV on Wednesday, after a number of US lawmakers called on the White House to declassify documents that shed light on Saudi Arabia’s possible complicity in the September 11, 2001 terrorist attacks.

The former congressmen say the 28-page classified document  proves two Saudi nationals who were behind the 9/11 attacks received support and assistance from Riyadh while in the United States.

“It appears that Release the 28 Pages movement has succeeded or at least it is on the brink of success. We heard on Monday from an Obama administration source that the president is planning to finish the review process, presumably meaning he would be declassifying these pages before the end of his presidency,” Dr. Barrett said.

“And now this is Wednesday, and Nancy Pelosi has called for releasing the 28 pages.  It does appear that it actually is quite likely to happen very soon. This is fascinating news. It will certainly cause more issues in the relationship between the United States and Saudi Arabia, because it appears the 28 pages primarily focus on the support from Saudi ruling circles for some of the alleged 19 hijackers, who were in fact falsely blamed for the crimes of September 11, 2001,” he added.

“The real issue here is whether this will end up prying open the entire case of 9/11 or whether it could become a sort of a limited hang-out. It could be simply used to channel popular anger against the government of Saudi Arabia, perhaps create a little more distance in the US-Saudi relationship, but not really change anything,” he stated.

“And that would be a tragedy, because we need to reopen the entire 9/11 case.  The actual relationship between the Saudis and 9/11 is certainly not one of having this Saudi ruling family completely controlling the 9/11 attacks and in charge of the plot; that’s ridiculous. Saudi Arabia is a US puppet state.”
15 Saudi men were ‘patsies’
“We know that the 15 hijackers who were Saudis, the alleged hijackers, because they were not on those planes – not one of the 19 hijackers, or any Arabs, were on any of the four planes, according to the passenger list, and according to all of the evidence that would be there if they were on the planes, but has not been produced,” Dr. Barrett said.

“So these 15 Saudi patsies, who were set up to take the blame for 9/11, were in fact CIA agents. We know this – I had this confirmed directly by a CIA source that these 15 Saudis entered, and repeatedly reentered on these supposedly – they call them employment visas, but there’s a special number for employment visas that are only given to CIA assets as a reward for their service to the Central Intelligence Agency, and this visa allows them to come to the US. Typically they’re paid for their work for the CIA in Saudi Arabia, and then they are given this special kind of visa which is disguised as an employment visa but it’s a of particular type,” he stated.

“And all 15 of these guys had that visa. That shows that they were in fact Central Intelligence Agency agents.  Some of them were living with FBI people in California. So these 15 Saudis were not working against the United States government, they were working for the United States government, and they were set up so that Saudi Arabia could be potentially blamed for the September 11 attacks, which were actually perpetrated by Israel and its American assets,” he pointed out.

“The purpose was to make sure that Saudi Arabia didn’t leave the American orbit, as the king had threatened in August of 2001. Similarly Pakistan was also set up. The ISI chief was tricked, ordered, or whatever into sending money to Muhammad Atta. And then that was broadcast in an Indian newspaper. Pakistan likewise was threatening to leave the American orbit in 2001,” he said.

“Now the Zionist dominated imperial apparatus here in the United States didn’t want nuclear Pakistan, and oil-rich Saudi Arabia to become independent countries. So, it used 9/11 to herd them back into the imperial orbit, among other things,” the scholar observed.
What was chief purpose of 9/11?
“But of course the chief purpose of 9/11 was to destroy the seven countries in five years that General [Wesley] Clark talked about, that were enemies or threats to Israel. Will this full truth come out thanks to the release of these 28 pages, which could lead to the reopening of the 9/11 case?” Dr. Barrett said.

“Well if it reopens the fact that Building 7 – the most obvious demolition in New York was Building 7, but the Twin Towers as well were controlled demolitions. There were no hijackers on any of these planes, not one Arab name on any of these planes. Not one shred of evidence that any of them were on the planes,” he said.

“If these facts actually come out and we learn that September 11th was a cover and deception operation by Israel and its American assets, and that includes sort of quasi assets like [George W.] Bush, [Dick] Cheney, and [Donald] Rumsfeld, and so on, and it was designed as a New Pearl Harbor, designed not only to destroy the Middle East for Greater Israel but also to double the American military budget, and invigorate the American empire – well, it ended up killing the American empire,” he stated.

“It certainly did help Israel; they destroyed all of its neighbors, virtually. But the United States is now in terrible shape. In order to turn America around, we really need Donald Trump to keep his promise to reveal to the people who really knocked down the Twin Towers, and it was the Zionists,” the analyst noted.

“Once we learn that, we may be in a position to radically revamp the power structure here in the United States, taking it away from the Zionist dominated corporate structure — the banking, the investment industry, and the media apparatus — and take America back for the American people, end the American empire, and usher in a new multi-polar era of peace,” Dr. Barrett concluded.

Haut de page