Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Golan. Guerre psychologique israélienne contre la Résistance (Press TV)

par Press TV 13 Avril 2016, 14:34 Golan Syrie Israël Colonialisme Sionisme USA

 
Les positions de l'armée sioniste sur les hauteurs du Golan. (Photo d'archives)
Les positions de l'armée sioniste sur les hauteurs du Golan. (Photo d'archives)

Le régime d'Israël affirme organiser ce mercredi des manœuvres militaires d'envergure sur les hauteurs occupées du Golan ainsi que dans la région de la Galilée. 

Selon un communiqué du commandement de la région nord, repris par Yediot Aharonot, "ces exercices devront se poursuivre jusqu'à la fin de la semaine et impliqueront des unités terrestres et d'artillerie de l'armée israélienne". 

Yediot Aharonot annonce de vastes exercices militaires qui pourront retentir dans un vaste périmètre. 

Selon les analystes politiques ces exercices militaires sont destinés à déclencher une guerre psychologique contre le Hezbollah et ce, de concert avec l'Arabie saoudite qui a inclus récemment sur sa liste noire le nom de la Résistance libanaise.

Le Golan occupé se trouve au cœur de la guerre qui secoue la Syrie depuis 5 ans. 

Le Premier ministre sioniste, Benjamin Netanyahu, qui doit rencontrer dans moins de deux semaines le président russe Vladimir Poutine à Moscou, aurait affirmé au secrétaire d'Etat américain John Kerry qu'Assad devra "oublier le Golan". A en croire le journal "Israël Hayom", Assad aurait demandé au cours des pourparlers syro-syrien destinés à mettre fin à la guerre, le retrait d'Israël du Golan.   

Une fois informé, Netanyahu aurait réagi en lançant : "Assad devra oublier le Golan". Toujours selon le journal, le Premier ministre israélien aurait réitéré au cours d'un récent contact téléphonique avec Kerry que la demande d'un retrait israélien du Golan ne se réalisera jamais et qu'Israël ne livrera le Golan à aucune partie. Netanyahu devrait répéter la même chose à son hôte russe quand il se rendra à Moscou. 

Toujours selon des sources américaines, Netanyahu aurait exigé au cours de son récent voyage aux Etats-Unis que le président Obama reconnaisse la "souveraineté israélienne sur les hauteurs du Golan, et ce, en échange de l'acceptation par Israël de l'accord nucléaire Iran/5+1 mais Obama lui aurait opposé une fin de non-recevoir"

La guerre en Syrie, prétendent les sources sionistes, auraient permis au Hezbollah de renforcer sa position au Golan occupé. 

Haut de page