Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hervé Ladsous, le pompier pyromane (LNC)

par LNC 2 Avril 2016, 02:27 Centrafrique Viols Agression sexuelle Pedophilie Armée française Accusations Herve Ladsous ONU Françafrique

(LNC) – Hervé Ladsous est français, et c’est important à noter, ce n’est pas anodin. Car sur les allégations de viols d’enfants en RCA par des SANGARIS, des français comme lui, il a bloqué toute espèce d’enquête au sein de l’ONU, dont il en est le secrétaire général adjoint de l’ONU, chargé des opérations de maintien de la paix.

.

CHRONIQUE D’UNE FUMISTERIE ET FOUTAGE DE GUEULE A VASTE ECHELLE

BANGUI, ce Vendredi 1er Avril, le secrétaire général adjoint de l’ONU, chargé des opérations du maintien de la paix, Hervé Ladsous tenait une conférence de presse pour condamner les abus sexuels commis par certains éléments de la Minusca et de la Sangaris.

Ajoutant que des moyens seront mis en œuvre pour enquêter sur toutes les allégations d’abus sexuels.

Mais il se moque de qui, lui qui depuis près de deux ans a bloqué à l’ONU toute espèce d’enquête sur les allégations de viols commis par ses compatriotes les soldats de la Sangaris ?

Et de s’insurger, comme s’il s’achetait une conscience, contre les abus sexuels commis sur les mineurs en Centrafrique par des Minusca et des Sangaris, « ces actes sont lamentables et nous les condamnons avec force car ces actes trahissent la confiance de la population et contredisent notre mission principale qui est de protéger la population ».
Ajoutant : « Car, les Nations-Unies ne peuvent pas poursuivre les coupables. C’est la responsabilité des Etats membres, qui ont leur éléments responsables de ces actes. J’aimerai que la tolérance zéro, passe à zéro évènement. Nous demandons plus que jamais aux éléments, leur engagement personnel pour que ces cas abominables ne se reproduisent pas ».

Dans ce cas, s’il va au bout de ses idées, pourquoi ne pas exiger IMMEDIATEMENT le retrait des SANGARIS de la RCA selon les dernières consignes de l’ONU concernant des membres de troupes de pays accusés de viols sur mineurs ?

Or à ce jour, seuls les pays africains sont visés, pas la FRANCE, pourtant au cœur de ces crimes.

Du deux poids deux mesures.

Haut de page