Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« L'ONU est complice de la déstabilisation de la Côte-d'Ivoire », les graves accusations de Lobognon (Connection ivoirienne)

par Connection ivoirienne 9 Avril 2016, 05:43 ONU Côte d'Ivoire Trafic d'armes Soro Lobognon Accusation Françafrique

Voici les 18 tweeters du Ministre Alain Lobognon, fidèle parmi les fidèles du PAN, Guillaume Soro, pour expliquer l'histoire des 300 tonnes d'armes dont parle l'Onu

 
 
 

1. Il ne faut pas cautionner le lynchage d'un ex-Premier ministre, dont la pugnacité permet en 2016 à l'Onuci d'annoncer son départ en 2017 de Côte d'Ivoire
2.Ce rapport n'ajoute rien de nouveau aux accusations véhiculées depuis longtemps contre celui qui a mis fin à la crise en Côte d'Ivoire

3. À l'époque visée, Soro Guillaume était Premier ministre de Côte d'Ivoire avec l'accord et la caution du Conseil de sécurité de l'Onu.

4. En tant qu'acteurs clés, nous avions obtenu que l'Onu soit fortement impliquée dans la résolution de la crise en Côte d'Ivoire

5. Et avant d'être nommé Premier ministre de Côte d'Ivoire, Soro Guillaume a d'abord obtenu la caution de l'ONU sans laquelle, aucun acte n'a été possible.

6. Ainsi, c'est sous la supervision de l'Onu que les deux camps se sont armés.

7. Quand éclate la crise post électorale en 2010, l'ONU a encore reconnu Soro Guillaume comme PM, Ministre de la Défense.

8. Toutes les requêtes d'armement formulées par le Cema, le Gal Bakayoko Soumaïla, ont été validées par l'ONU pour 2 raisons.

9. Premièrement, il fallait acquérir des armes parce que le camp de Gbagbo s'était considérablement armé.

10. Deuxièmement, il fallait des armes pour assurer la sécurité des Ivoiriens menacés par des forces incontrôlées.

11. Enfin, il fallait s'armer, parce que l'Onuci ne pouvait pas assurer la sécurité des populations en Côte d'Ivoire.

12. Ces experts ont-ils oublié que des éléments de l'Onuci réfugiés dans les cuisines du Golf Hôtel ont été sécurisés par les ex-Fafn?
13. L'ONU qui tenait Soro Guillaume informé de l'achat massif d'armes, malgré l'embargo a été donc bien informée de l'acquisition d'armes.
14. Par ailleurs, les experts de l'ONU ont révélé qu'à chaque contrôle, ils constataient une augmentation des stocks chez les ex FANCI.
15. Où serait le secret quand l'ONU a demandé au camp du PM Soro Guillaume de faire pareil pour équilibrer les rapports de forces.
16. Dès la fin de la crise post électorale, toutes les armes acquises par les Ex FAFN ont été intégrées dans l'armurerie de la Côte d'Ivoire.
17. L'intégration de ces armes s'est faite sous le contrôle et avec l'accord des responsables de l'ONU en Côte d'Ivoire.
18. Il ne faut donc pas provoquer de polémique là où n'existe aucun problème.

Bien sûr qu'il y a un problème M. le ministre. Car au vu de ce que vous déclarez, il est désormais prouvé que l'ONU qui s'est auto saisi pour ramener la paix en Côte d'Ivoire a fortement pris une part active dans la déstabilisation de ce beau pays jadis havre de paix. Et cette ONU qui a été complice en plus des armements en Côte d'Ivoire malgré l'embargo à nous imposé par elle-même n'a pu porter protection et assistance aux populations de l'Ouest, surtout lors des évènements de Nahibly pour ne citer que ce cas. Car ces évènements ont eu lieu dans le camp sensé être celui dressé par l'ONU himself. Bref, au moment où l'organisation mondiale de la paix annonce son départ de notre pays, il est aussi temps qu'elle fasse son bilan. Sinon nous le ferons à sa place.

Philippe Kouhon président du GEIS-ONUCI
( Groupe des experts Ivoiriens pour la surveillance des actions de l'Onu en CI)

Connection Ivoirienne

Haut de page