Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Tricontinentale : qu’en reste-t-il 50 ans après ? (InvestigAction)

par Alex Anfruns, Esteban Muñoz, Olivier Ndenkop et Saïd Bouamama 30 Avril 2016, 18:18 Tricontinentale Afrique Amérique Asie Cabral Castro

La Tricontinentale : qu’en reste-t-il 50 ans après ? (InvestigAction)
La Tricontinentale : qu’en reste-t-il 50 ans après ?
Par Alex Anfruns, Esteban Muñoz, Olivier Ndenkop et Saïd Bouamama 
InvestigAction

La conférence tricontinentale est l’aboutissement des efforts pour réunir les révolutionnaires des trois continents opprimés par l’impérialisme : l’Asie, l’Afrique et l’Amérique latine. L’idée est évoquée dans les années 50, elle aura finalement lieu 10 ans plus tard, à la Havane, entre le 3 et le 15 janvier 1966. 500 délégués, représentant 82 pays du Tiers-monde, se réunirent pour fonder l’Organisation de solidarité OSPAAAL et poser les jalons d’une révolution mondiale. Absent de la conférence, Che Guevara est pourtant la figure qui incarne cette époque. Il parcourt le monde, avec une idée en tête, rassembler les peuples dans une lutte commune contre l’impérialisme. En 1967, il envoie un message à la Tricontinentale qui passera à la postérité : il faut créer deux, trois, plusieurs Vietnam. Investig’Action revient sur cet événement qui fit frémir les impérialistes et représente 50 ans après un moment majeur pour l’histoire du tiers-monde. Nous avons interviewé Said Bouamama, collaborateur régulier de notre rédaction, et qui prépare un livre sur les préparatifs et les conclusions de la conférence tricontinentale. En exclusivité, il aborde avec nous les faits qui ont entouré cet rencontre.

Haut de page