Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Nigerians disent non à Monsanto (Africa's Socialist Banner)

par Africa's Socialist Banner 30 Avril 2016, 15:41 Nigeria OGM Monsanto Maïs Coton Refus Societe civile Articles de Sam La Touch

Les Nigerians disent non à Monsanto (Africa's Socialist Banner)
Les Nigerians disent non à Monsanto
Article originel : Nigerians say no to Monsanto
Africa's Socialist Banner

Traduction SLT

Les avocats des OGM promeuvent cette biotechnologie comme étant non seulement saines pour la consommation humaine et l'environnement, mais aussi comme une solution à la malnutrition et à la sécurité alimentaire mondiale, ces récoltes génétiquement remaniées fourniraient certains avantages nutritionnels et résisteraient plus à certains pathogènes. Par exemple, le maïs génétiquement modifié de Monsanto pour l'Afrique, un projet de développement de cinq ans mené par la Fondation Technologique Agricole africaine basée au Kenya, vise à développer une variété de graines de maïs tolérantes à la sécheresse.

Mais beaucoup de Nigérians recommandent vivement au gouvernement nigérian de rejeter les tentatives de Monsanto de présenter le coton (OGM) génétiquement modifié et le maïs dans les systèmes alimentaires et agricoles du pays. Cent organisations représentant plus de 5 millions de Nigérians, y compris des fermiers, des organisations religieuses, des groupes issus de la société civile, des étudiants et des groupes communautaires locaux, ont soumis une objection commune à l'Agence nationale de gestion de prévention des risques biotechnologiques du Nigeria (NABMA) exprimant leurs préoccupations sérieuses concernant la santé et les risques environnementaux des récoltes génétiquement modifiées.

"Nous sommes totalement choqués que ces OGM devraient être imposées si peu de temps après que des études aient montré que cette technologie a été abandonnée lugubrement au Burkina Faso," a déclaré Nnimmo Bassey, directeur du Health of Mother Earth Foundation, un des groupes d'opposition principaux. Le coton Bt est éliminé progressivement du Burkina Faso. "Il a apporté la misère au secteur du coton rien que sur le plan économique et est éliminé progressivement dans ce pays où des réparations sont exigées à Monsanto." Il explique dans une vidéo que "des récoltes génétiquement modifiées ne sont pas réalisées pour aider les fermiers. Elles sont réalisées pour aider l'industrie qui produit les récoltes."

Les récoltes de Monsanto sont génétiquement améliorées pour tolérer l'utilisation de l'herbicide glyphosate qui a été déclaré comme un cancérigène possible par l'Agence Internationale de l'Organisation Mondiale de la Santé pour la Recherche sur le Cancer (IARC) en mars dernier. "Si la commercialisation du maïs génétiquement modifié de Monsanto devait être autorisée conformément aux essais sur le terrain, ceci aboutirait à l'utilisation accrue du glyphosate au Nigeria, un produit chimique qui est lié à un risque cancérigène chez les humains," a déclaré Mariann Orovwuje, co-coordinatrice de Friends of the Earth International’s food sovereignty. Le Nigeria n'a pas de plate-forme pour tester le glyphosate ou d'autres résidus de pesticide dans la nourriture et dans les produits alimentaires, il n'a pas non plus d'agences qui peuvent contrôler l'impact de l'herbicide sur l'environnement, y compris sur les ressources hydrique.

Haut de page