Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des "rebelles" protégés par la France, la Grande-Bretagne et les USA accusés par Amnesty international de crimes de guerre à Alep

par SLT 14 Mai 2016, 04:51 Alep Terrorisme Crimes de guerre Jaish Al-Fatah Armée de la Conquête Syrie Amnesty international Articles de Sam La Touch

[Abdalrhman Ismail/Reuters]
[Abdalrhman Ismail/Reuters]

Un groupe de "rebelles" syriens effectuant le siège d'un quartier kurde à Alep pourrait avoir utilisé des armes chimiques, aussi bien que des roquettes chargées de bouteilles de gaz, selon Amnesty international.[1]



Amnesty International a déclaré que ces groupes se battant sous une alliance connue sous le nom de Jaish Al-Fatah ont effectué des attaques aveugles sur le quartier kurde de la ville.
Ces rebelles sont affiliés à Al-Quaïda , ils sont également protégés par l'Arabie saoudite[2] et la Turquie [3] en Syrie. L’Armée de la Conquête” (“Jaysh Al-Fatah”) repose sur la branche d’Al Qaeda en Syrie, le Front Al Nosra, et la milice islamiste “Ahrar Al-Sham”[4]. A noter que la milice islamiste Ahrar Al-Sham est protégée par la France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis à l'ONU [5]. Dernièrement ces trois pays ont empêché qu'elle figure sur la liste noire des organisations terroristes de l'ONU [5,6].

Haut de page