Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La CIA derrière l’emprisonnement de Mandela. Désormais officiel (Sputniknews)

par Sputniknews 19 Mai 2016, 11:09 USA CIA Israël Mandela Emprisonnement Afrique du sud Mossad Arrestation Colonialisme

A notre niveau, on le savait déjà. Tout comme on connaissait le niveau de partenariat entre le régime raciste sud-africain époque apartheid avec la CIA étasunienne et le Mossad israélien. Sauf que lorsque on l’annonçait : propagande russe. Désormais le mainstream le reconnait.

 

Plusieurs spécialistes soviétiques ayant travaillé dans les pays africains, notamment de la partie sud du continent, nous l'avaient déjà confié à maintes reprises. A savoir que la CIA collaborait très activement avec les sinistres services spéciaux de l'apartheid, tout comme le Mossad. L'ANC sud-africain, parti historique de Nelson Mandela, ainsi que lui-même étaient bien longtemps considérés comme « terroristes » par les « bien-pensants » occidentaux, d'autant plus que l'ANC avait le soutien de l'Union soviétique, tout comme le MPLA en Angola ou la SWAPO en Namibie: tous les mouvements qui combattaient pour l'indépendance et contre le néocolonialisme.

 

Ce n'est d'ailleurs pas étonnant que les membres du leadership sud-africain actuel misent tellement sur l'alliance BRICS. Les compagnons de combat de Madiba (surnom affectif utilisé par les Sud-Africains envers leur héros national) n'ont jamais oublié le soutien de Cuba et de l'URSS dans la lutte contre l'apartheid, d'ailleurs pas moins que celui de la Jamahiriya libyenne de Kadhafi. Plusieurs d'entre eux ont été d'ailleurs formés en URSS. Mais ce n'est pas le thème de l'observation d'aujourd'hui. Le fait est que tout ce que l'on annonçait depuis des années se confirme aujourd'hui, puisque même les principaux médias mainstrimois le relayent, notamment BFM TV .

 

Difficile de cacher la vérité à l'heure du numérique, n'est-ce pas? Tout comme il est devenu difficile de cacher l'hypocrisie des élites occidentales envers le grand héros sud-africain Mandela: tantôt terroriste (terme employé officiellement par une certaine Margaret Tchatcher), tantôt fréquentable, tantôt grand leader (lorsque il est devenu évident aux yeux du monde entier, y compris des citoyens occidentaux que Mandela et ses compagnons sont bien les héros, les bourreaux étant ceux que les élites occidentales soutenaient). Il n'y a qu'à notre niveau où cela n'a jamais changé: l'URSS soutenait Mandela et l'ANC dès le départ et jusqu'au bout. Là est toute notre différence. Au XXIème siècle cela a peu changé: il suffit d'analyser les approches en Syrie.

 

Je vous laisserai lire l'article de BFM pour ceux qui ne connaissaient pas les détails de cette histoire. Ce qui choque, c'est la logique de l'agent de la CIA en question: « Nelson Mandela était complètement sous le contrôle de l'Union soviétique… Mandela devait donc être arrêté ». D'abord, le premier président démocratiquement élu d'Afrique du Sud et héros de lutte contre l'apartheid n'était pas sous contrôle de l'Union soviétique comme le prétend ledit agent, mais était prêt à recevoir le soutien de toute nation de bonne volonté au moment où son peuple était martyrisé par une minorité néocoloniale. L'URSS faisait partie de ces nations. Deuxièmement, on y retrouve toute la logique étasunienne: travailler y compris même avec le diable, du moment que cela serve les intérêts néocoloniaux US. En l'occurrence ici: coopération active avec un régime raciste inhumain.

Troisièmement, beaucoup supposent même que les idées de l'apartheid plaisaient bien aux élites US (où la ségrégation raciale n'a été officiellement abolie qu'à partir des années 1960), tout comme aux élites britanniques ou israéliennes.

 

En fait, il s'agit de la même manière de « penser » que ceux qui avaient sauvagement assassiné un autre héros africain, en l'occurrence Patrice Lumumba: digne patriote africain, ami de l'URSS, donc à éliminer de la plus barbare des manières. Après on s'étonne que de nouvelles organisations sataniques apparaissent, comme le fameux Daech. Après tout, tel maître, tel élève.

 

Quant au héros qu'était et reste Mandela, repose en paix Madiba !

Haut de page