Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Russie et le Zimbabwe s'attaqueront ensemble aux sanctions occidentales (Sputniknews)

par Sputniknews 1 Mai 2016, 05:47 Russie Zimbabwe Sanctions occidentales

Les deux pays lutteront main dans la main contre les sanctions imposées par les Etats-Unis et par l'Union européenne, ont déclaré les coprésidents de la commission intergouvernementale sur la coopération économique lors d'une réunion dans la capitale zimbabwéenne Harare.

Une délégation russe, avec le ministre de l'Industrie et du Commerce Denis Manturov à sa tête, est actuellement en visite au Zimbabwe. Le 29 avril, le ministre a rencontré le président zimbabwéen Robert Mugabe et a assisté à une exposition industrielle.

"Nous sommes en faveur de la levée absolue des sanctions injustes", a affirmé M. Mantourov, ouvrant la réunion de la commission.

Le ministre zimbabwéen des Affaires étrangères Simbarashe Mumbengegwi a de son côté exprimé sa gratitude à Moscou pour avoir voté au Conseil de sécurité de l'Onu contre les sanctions internationales en 2007 qui, une fois imposées, auraient pu écraser l'économie du pays.

"Nous remercions la Russie pour son soutien et sa solidarité manifestés en 2008 lorsque le veto russe au Conseil de sécurité a sauvé le Zimbabwe des sanctions internationales capables de détruire notre pays", a mis en valeur M. Mumbengegwi.

L'UE et les Etats-Unis ont introduit des sanctions contre le Zimbabwe à cause des présumées violations aux élections et de la confiscation des terres des fermier blancs, tandis que la Russie est saisie par les sanctions en raison des événements en Ukraine et du rattachement de la péninsule criméenne.

Au Zimbabwe, les sanctions ont abouti à une hyperinflation et au chômage de masse qui atteignait 80%. Par conséquent, le gouvernement zimbabwéen a été contraint de renoncer à la devise nationale à l'intérieur du pays et a dû passer aux transactions en dollars.

L'UE a levé la plupart des sanctions suite au référendum constitutionnel en 2013, alors que le président du pays demeure toujours sous sanctions. Washington, à la différence de l'UE, a préservé le régime des sanctions à l'encontre du pays.

Lors de la réunion de la commission intergouvernementale, plusieurs projets conjoints d'investissement au Zimbabwe ont été discutés, dont ceux visant à créer de nouveaux emplois.

"Outre d'exprimer notre solidarité en condamnant ces sanctions, nous devons conjuguer nos efforts, notamment à travers le mécanisme de la commission internationale, afin d'éviter les dégâts pour nos économies que les auteurs des sanctions voulaient causer", a ajouté le ministre zimbabwéen.

La Russie et le Zimbabwe entendent coopérer dans plusieurs domaines notamment agricole et commercial ainsi qu'envisagent d'instaurer un conseil commercial. D'ailleurs, ils s'apprêtent à entamer la construction d'un complexe d'extraction de platine au second semestre de 2016, à noter que le Zimbabwe est le troisième pays ayant les plus grandes réserves de platine au monde derrière l'Afrique du sud et de la Russie.

Sputniknews

Haut de page