Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Russie peut-elle survivre à une attaque de Washington ? (PCR)

par Paul Craig Roberts 25 Mai 2016, 04:19 Russie USA Confrontation Impérialisme

Il n’y a pas que les généraux américains qui sont irresponsables et déclarent sur la base d’aucune preuve que « la Russie est une menace existentielle pour les Etats-Unis » et aussi pour les Pays Baltes, la Pologne, la Géorgie, l’Ukraine, et toute l’Europe. Les généraux britanniques participent également au bellicisme. Le général britannique à la retraite et ancien commandant de l’OTAN Sir Richard Shirreff, adjoint du commandement suprême allié en Europe jusqu’en 2014, vient de déclarer que la guerre nucléaire avec la Russie est « tout à fait possible » dans le courant de l’année. http://www.dailymail.co.uk/news/article-3596977/The-outbreak-nuclear-war-year-West-Putin-entirely-plausible-says-former-NATO-chief-promoting-novel-2017-war-Russia.html

Mes fidèles lecteurs savent que j’ai, moi-même, mis en garde pendant un certain temps sur la probabilité d’une guerre nucléaire. Cependant, il y a une grande différence entre moi et les généraux occidentaux. Je vois la guerre comme la conséquence de la volonté des néoconservateurs pour l’hégémonie mondiale des États-Unis. Cette volonté d’’hégémonie mondiale est reconnue par les néo-conservateurs eux-mêmes dans leurs prises de position publiques, et cela donne le chiffre record de 15 années de mise en œuvre dans de nombreuses guerres américaines ininterrompues au Moyen-Orient et en Afrique. Bien que les médias Presstitués fassent de leur mieux pour garder notre attention loin des faits connus, les faits restent néanmoins connus.

La position des généraux occidentaux est que « l’agression russe » conduit l’innocent couple USA/OTAN à la guerre nucléaire.

Voici la liste du général Shirreff des « agressions russes » : « Il [Poutine] a envahi la Géorgie, il a envahi la Crimée, il a envahi l’Ukraine. Il a utilisé la force impunément. Dans une période de tension, une attaque contre les Etats baltes … est tout à fait plausible ». Shirreff parle d’événements imaginaires qui, même s’ils étaient réels, se dérouleraient à l’intérieur de ce qui était jusqu’à récemment les frontières nationales de longue date de la Russie.

Le général Shirreff me frappe comme quelqu’un qui est soit mal informé, soit un dissimulateur. Ce sont les États-Unis et Israël qui utilisent la force et s’en sortent impunis. L’invasion russe de l’ancienne province russe, la Géorgie, était une réponse à l’invasion de l’Ossétie du Sud par le gouvernement marionnette des Etats-Unis au cours de laquelle les troupes géorgiennes formées et équipées par les Américains et les Israéliens ont tué des soldats de maintien de la paix russes et un grand nombre de civils d’Ossétie du Sud, pendant que le gouvernement russe était aux JO de Pékin.

Il n’a fallu qu’une petite partie de l’armée russe et quelques heures pour écraser l’armée géorgienne entrainée par les Américains et les Israéliens. Poutine tenait l’ancienne province russe dans sa main. Il aurait pu pendre le président marionnette des Américains et réincorporer la Géorgie dans la Russie, à laquelle elle appartient probablement, après avoir passé toute l’histoire moderne en son sein.

Mais Poutine ne voit pas la Géorgie comme un enjeu, et après avoir fait le point, a laissé aux Américains leur état marionnette. Le président de l’époque, un triste scélérat, fut jeté hors du pays par les Géorgiens et sert maintenant l’état marionnette américain de l’Ukraine, comme tant d’autres qui ne sont pas Ukrainiens. Apparemment, Washington ne peut pas trouver assez d’Ukrainiens prêts à vendre leur pays et doit amener des étrangers pour l’aider à gérer l’Ukraine.

Il n’y a eu, hélas, aucune invasion russe de l’Ukraine. Poutine n’a même pas accepté les appels des populations majoritaires russes dans les provinces séparatistes de Donetsk et Louhansk pour leur réintégration dans la Russie à laquelle ils appartiennent. Si Poutine voulait vraiment l’Ukraine, il n’a pas besoin d’envoyer une armée. Il peut reprendre les parties orientale et méridionale juste en acceptant les appels des populations pour qu’elles fassent à nouveau partie de la Russie.

Le seul appel que Poutine a accepté était celui des Criméens, qui, avec un taux de participation extrêmement élevé jamais connu dans les «démocraties occidentales» ont voté à 97,6 pour cent pour rejoindre la Russie, au sein de laquelle se trouvait la Crimée pendant une période plus longue que la durée d’existence des États-Unis, jusqu’à ce que Khrouchtchev, un Ukrainien, transfère la Crimée de la République soviétique de Russie à la République soviétique d’Ukraine, toutes deux étant des provinces de l’Union Soviétique.

Il y a peu de doute que Poutine a accepté la demande de la Crimée parce que le seul port en eaux chaudes et l’entrée en mer Méditerranée est la base navale de la Russie en Crimée, et il y a peu de doute que Poutine a refusé Donetsk et Louhansk afin de détourner les attaques de propagande de Washington, telles que celles de l’ancien général Shirreff. Poutine a estimé, à tort, à mon avis, que son refus d’accepter Donetsk et Louhansk rassureraient les états de l’OTAN marionnettes de Washington et réduirait l’influence de Washington sur l’Europe. Pour les Européens corrompus, les faits sont sans conséquence. L’argent de Washington prévaut.

Poutine ne comprend pas le pouvoir de l’argent de Washington. Dans l’ensemble de l’Occident, seul l’argent compte. Des choses comme, la parole de Washington, l’intégrité du gouvernement, la vérité, ou même des faits empiriques, n’existent pas. Il n’y a que des mensonges bien reproduits propagés. L’Occident tout entier est un mensonge. L’Occident n’existe que pour une raison: le profit des grosses entreprises.

Le général à la retraite Shirreff prétend, sans aucune preuve, ce qui est typique, que Poutine « a utilisé la force et s’en est tiré. »

De quelle force parle le général ? Peut-il identifier la force? Les observateurs internationaux indépendants du vote de Crimée rapportent qu’il était tout à fait normal, qu’il n’y avait aucune d’intimidation, ni de troupes, ni aucune intimidation russe présente.

L’ancien général de l’OTAN, Shirreff, croit qu’une attaque russe « sur les Etats baltes est tout à fait possible. » Pour quelle raison? Les Etats baltes, anciennes provinces de l’Union Soviétique, ne constituent aucune menace pour la Russie. Les Russes n’ont aucune raison d’attaquer les Etats baltes. C’est la Russie qui avait donné aux Etats baltes leur indépendance. Tout comme c’est la Russie qui a donné à l’Ukraine et à la Géorgie leur indépendance.

L’impérialisme de Washington met à profit le caractère raisonnable du gouvernement russe pour mettre la Russie sous les feux de la propagande. Le gouvernement russe a lui-même permis d’être mis sur la défensive et a donné l’initiative de l’attaque à Washington.

La Russie n’a attaqué personne, excepté le groupe terroriste ISIS. Washington prétend être opposé au terrorisme, mais il a utilisé ISIS dans ses tentatives de renverser le gouvernement syrien par le terrorisme. La Russie a mis un terme à cela. La question qui se pose maintenant est de savoir si le gouvernement russe est si désireux d’être accepté par l’Occident pour que Poutine vende la Syrie au démembrement voulu par Washington/Israël afin de montrer que la Russie est un bon partenaire pour l’Occident.

Si la Russie n’arrive pas à dépasser son affection pour l’Occident, elle perdra son indépendance.

Ma compréhension est que la Russie a été ressuscitée en tant que pays chrétien, du point de vue moral et des principes, peut-être le seul sur terre. La question que le peuple russe, et son gouvernement, doivent absolument se poser est la suivante: Voulons-nous être associés au criminel de guerre de l’Ouest qui désobéit non seulement à ses propres lois, mais aussi aux lois internationales?

La grande majorité du mal dans le monde se situe en Occident. C’est l’Occident avec ses mensonges et sa cupidité qui a dévasté des millions de personnes dans 7 pays au cours de ce nouveau 21e siècle. C’est le début de la plus grande menace du nouveau millénaire des temps modernes.

Non contents de leur pillage du Tiers Monde, l’Amérique du Sud, la Grèce, le Portugal, la Lettonie, l’Argentine, et maintenant le Brésil et l’Ukraine, les capitalistes occidentaux ont leurs yeux rivés sur la Russie, la Chine, l’Inde et l’Afrique du Sud.

Ah, quelle prise ce serait d’avoir la Russie avec toute cette vaste étendue de Sibérie dont l’environnement peut être brutalisé et détruit pour le profit des capitalistes. L’offre de terres gratuites en Sibérie par le gouvernement russe devrait être limitée aux citoyens russes, sinon, la terre est susceptible d’être achetée par l’Occident, qui utilisera ses droits de possession de terres russes pour détruire le pays.

Les Russes et les Chinois sont aveuglés par le fait qu’ils ont vécu pendant des décennies sous des régimes oppressifs et qui ont échoué. Ils se tournent vers l’Occident comme étant un succès. Leur lecture erronée de ce qu’est l’Occident met en danger leur indépendance.

Ni la Russie ni la Chine ne cherchent un conflit. C’est un acte gratuit et inconscient de Washington que d’envoyer un message à la Russie et la Chine, les obligeant à choisir entre la vassalité ou la guerre.

Haut de page