Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La vérité secrète est que les USA et ses alliés-soutiennent Al-Qaïda. Une forte propagande fait rage autour de la bataille d’Alep (Global Research.ca)

par Global Research.ca 15 Mai 2016, 17:52 Al-Quaïda Al-Nosra Syrie USA Collaboration Grande-Bretagne France Israël Terrorisme

Une forte propagande accompagne la bataille stratégique d’Alep entre, d’une part, l’armée syrienne et ses alliés (Russie, Iran, le Hezbollah) et, d’autre part, l’Arabie saoudite, la Turquie et l’OTAN,qui soutiennent les groupes terroristes Front al-Nostra, Jaysh al-Islam, Ahrar El Sham et Etat islamique.

Les combats se sont intensifiés fin avril, lorsque les groupes armés ont envoyé des centaines de mortiers sur Alep, la deuxième ville de Syrie, et que l’armée syrienne a répondu par une offensive fort souhaitée [par les habitants, NdlR].

Les médias occidentaux affirment maintenant que les citoyens d’Alep sont sous la menace de l’armée syrienne, alors que les sources syriennes montrent des civils, sous de constantes attaques de mortier, demandant que l’armée expulse tous les groupes terroristes.

Le Front al-Nostra soutenu par les États-Unis, l’OTAN et Israël

Dans une tentative pour obtenir une légitimité morale, Washington utilise des ONG proches des milices pour confirmer la fiction que l’armée syrienne n’agit pas, mais attaque les civils syriens.

Au premier rang de ces ONG, on trouve Les Casques blancs (The White Helmets), alias la défense civile syrienne, qui est devenue la source principale des accusations affirmant que les avions syriens et russes ciblent les hôpitaux.

En fait Les Casques blancs, qui prétendent être indépendants, sont une création de Wall Street, dirigée par l’ancien soldat britannique James le Mesurier, cofinancée par le gouvernement américain et intégrée à l’organisation terroriste Front al-Nosra, groupe interdit par le Conseil de sécurité de l’ONU.

Chaque attaque contre al-Nosra est ainsi décrite comme une attaque contre des civilset des cliniques, ou contre des travailleurs de la santé d’urgence. La même chose vaut pour Médecins sans frontières (MSF), qui finance les cliniques d’al-Nosra (la plupart du temps sans bénévoles étrangers) dans plusieurs territoires tenus par les terroristes.

Ces liens, y compris la participation à des exécutions sectaires, sont bien précisées dans un récent court métrage documentaire «Les Casques blancs, Al-Qaïda liftés », par Steve EZZEDDINE :

Les informations générales sur les Casques blancs ont également été exposées dans une série d’articles par la journaliste d’investigation Vanessa Beeley : Les Casques blancs, nouveaux genres de mercenaires et de propagandistes, (septembre 2015) dans le 21st Century Wire

Les contradictions entre la politique et la pratique des États-Unis ont récemment été mises en évidence, lorsque le chef syrien des Casques Blancs, Raed SALEH, s’est rendu aux États-Unis pour recevoir un prix humanitaire, mais s’est vu refuser la permission d’entrer sur le sol Américain et a été renvoyé à Istanbul. La raison probable est la collusion notoire de SALEH avec le Front al Nosra.

Le chef de l’armée, le général américain Martin Dempsey et le Vice-Président Joe Biden ont admis en 2014 que des alliés proches des États-Unis, l’Arabie saoudite, la Turquie et le Qatar finançaient ISIS, ainsi que tous les autres groupes armés, dans une tentative de renverser le gouvernement du président syrien Bachar el-Assad.

Tim Anderson

Annexe

Pour apprendre la vérité sur la Syrie, livre du professeur Tim Anderson (cliquez sur l’image)

Le professeur Tim ANDERSON nous fourni une analyse de la campagne de propagande de l’alliance militaire occidentale menée par les médias occidentaux, ainsi que des soit disant ONG soutenues par des fondations.

Ci-dessous le communiqué publié par le faux Réseau de la société civile en Syrie. Ce dernier ne reconnaît pas que les militants de l’opposition sont en grande partie constitués d’Al-Qaïda et d’autres entités affiliées soutenus par les Etats-Unis, l’OTAN et Israël.

Les forces gouvernementales syriennes avec le soutien de Russie, de l’Iran et du Hezbollah sont impliquées dans une vaste opération de lutte contre le terrorisme soutenu par les Etats-Unis et l’OTAN.

Qui s’est l’autoproclamée communauté internationale ?

Les États-Unis, Royaume-Uni, France, Allemagne, sans parler de l’Arabie Saoudite et de la Turquie, sont impliqués depuis près de deux ans dans le bombardement systématique de la Syrie en vertu d’un faux mandat humanitaire.

Ces ONG font écho à la politique étrangère américaine, et reprochent à Bachar el-Assad des crimes contre l’humanité. Elles ne représentent pas la société civile syrienne.

Amplement documentées, les meurtres sont attribuables à :

1)  Les bombardements menée par les USA contre l’ISIS, frappent surtout les civils et les infrastructures civiles, y compris les zones résidentielles ;

2)  Les atrocités commises par les filiales d’ISIS et d’Al-Qaïda sont soutenues, financées et protégées par la coalition américano-OTAN et les mercenaires de la coalition qui opèrent dans les rangs de ces entités terroristes. Plus récemment, les États-Unis ont envoyé des forces spéciales pour assurer la «formation» des combattants « de la liberté ».

(Michel Chossudovsky, Éditeur, Centre de recherche sur la Mondialisation, 1 mai 2016)

* * *

Texte de la fausse ONG « Groupe de la société civile »

«Nous sommes partis pour mourir sous les regards du monde. »

Les habitants d’Alep ont besoin de la protection de la communauté internationale. La semaine dernière, le régime d’ASSAD et de ses alliés ont intensifié leurs bombardements de maisons civiles et d’hôpitaux dans Alep, tuant plus de 200 civils. Nous, en tant que représentants de la société civile syrienne et des groupes humanitaires, condamnons fermement le meurtre aveugle de civils en Syrie et demandons la protection civile. Sans la protection de la communauté internationale et des mesures concrètes pour arrêter les bombes à travers Alep, où 250.000 personnes résident encore, il y a une chance très réelle qu’Alep soit entièrement détruite et les habitants mourront. L’échec de la communauté internationale à donner la priorité à nos demandes de protection est une condamnation à mort. Nous sommes partis pour mourir comme le monde regarde.

En dépit de la cessation des hostilités syriennes, un syrien est tué toutes les 25 minutes. A Alep le mercredi 27 Avril, au moins 50 patients, des médecins et des médecins ont été tués, y compris le dernier Pédiatre restant d’Alep, le Dr WASSIM, après que le régime syrien ait bombardé l’hôpital Al Quds. Deux jours plus tôt, le 25 Avril, cinq sauveteurs des « Casques blanc »s ont été tués lors des frappes aériennes du régime sur Atareb, à l’ouest la province d’Alep. L’attaque est survenue peu de temps après des frappes aériennes russes qui ont tué dix civils à Alep. Une semaine plus tôt, le régime syrien a lancé des attaques dans un marché en Maarat al-Numan dans la province de Idlib qui ont laissé des dizaines de morts, dont beaucoup de femmes et d’enfants.

Le régime syrien prend délibérément pour cible des civils et des hôpitaux. Il détruit intentionnellement les installations médicales, les écoles et les marchés dans un effort pour soumettre les civils par les bombardements. Les gens que le régime syrien ne peut pas tuer par voie aérienne, il les affame. Les troupes d’Assad continuent d’assiéger les villes civiles à travers le pays, où ils imposent des méthodes de famine délibérées et confisquer des articles médicaux de secours des convois d’aide. Plus de 18 villes et villages à travers la Syrie sont en état de siège. Lla seule région de Dier-Ezzor reçoit des parachutages. Pendant des mois, nous avons fait appel à la communauté internationale pour parachuter l’aide à toutes les zones assiégées, y compris à Homs et Hama. Nos appels sont restés sans réponse.

Nous ne comprenons pas pourquoi nous sommes condamnés à mort quand il y a des mesures concrètes que la communauté internationale pourrait prendre pour nous protéger. Nous lançons un appel à la communauté internationale d’accorder la priorité à notre protection et faisons ce qu’il faut pour arrêter les bombes à travers la Syrie. Aidez-nous à sauver notre Syrie. Plus de vie ne doivent pas être perdues.

Signataires

· Syrian Center for Media and Freedom of Expression · Independent Doctors Association · (Centre syrien pour les médias et la liberté d’expression · Médecins indépendants Association)

  • Baytna Syria · Union of Syrian Civil Society Organizations · Zaytoon · Peace and Justice for Syria ·
    (Baytna Syrie · Union des organisations de la société civile syrienne · Zaytoon · Paix et Justice pour la Syrie )
  • Dr Amer Masri · Alaa Basatneh· SAY · Zaad · Syrian Welsh Society · Rethink Rebuild Society · (Dr Amer Masri · Alaa Basatneh · SAY · Zaad · Gallois Société syrienne · Repenser Reconstruire la Société )
  • Syria Solidarity UK · Scotland4Syria · Help4Syria · Syrian Society in Nottinghamshire · (Syrie Solidarité UK · Scotland4Syria · Help4Syria · Société syrienne dans le Nottinghamshire)
  • Syrian Platform for Peace · Kurds House · (Plate-forme syrienne pour la paix · Kurdes Maison)

 

Article original en anglais :

syria-nato

The Unspoken Truth is that America is Supporting Al Qaeda: Heavy Propaganda Rages in the Battle for Aleppo. The Terrorists are Portrayed as “Freedom Fighters”, publié le 1er mai 2016

Traduit par Olivier Montulet publié par Arrêt sur Info

Haut de page