Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VIDEO. #NuitDebout: Des manifestants menottés frappés au visage par des CRS (20 minutes)

par 20 minutes 2 Mai 2016, 11:52 France Nuit Debout Police Violences Manifestation

Des images de « l’évacuation musclée » de la place de la République qui interpellent. Filmée dans la nuit de jeudi à vendredi lors de la Nuit Debout, une vidéo mise en ligne samedi par le réalisateur Matthieu Bareyre montre des CRS asséner gifles et coups de poing à des manifestants menottés.

Des images tournées par le réalisateur Matthieu Bareyre montrent des CRS frapper des manifestants menottés. - Matthieu Bareyre/Youtube

Des images tournées par le réalisateur Matthieu Bareyre montrent des CRS frapper des manifestants menottés. - Matthieu Bareyre/Youtube

Des images de « l’évacuation musclée » de la place de la République qui interpellent. Filmée dans la nuit de jeudi à vendredi lors de la Nuit Debout, une vidéo mise en ligne samedi par le réalisateur Matthieu Bareyre montre des CRS asséner gifles et coups de poing à des manifestants menottés.

Le document, intitulé « On ne sait jamais ce qu’on filme », une citation de l’artiste Chris Marker, a été filmé à 1h37 du matin, lors de l’évacuation de la place. Matthieu Bareyre, qui dit s’être trouvé là pour effectuer des repérages pour un film, raconte à Francetvinfo que « le rassemblement, qui se tenait alors dans le calme, a dégénéré vers 1h10 lorsque des grenades lacrymogènes tirées par la police se sont abattues sur les occupants de la place ».

24 gardes à vue

 

Selon le cinéaste, il restait encore « plusieurs centaines de personnes sur la place » lorsque la vidéo a été tournée. Quelques minutes après ces interpellations musclées, « les CRS vont charger et il va se passer des choses très graves », explique-t-il encore, précisant que lui et son ingénieur du son ont été pris à partie verbalement et physiquement par les policiers.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, 24 personnes avaient été placées en garde à vue pour avoir lancé des projectiles sur les policiers et commis d’importantes dégradations place de la République après la dispersion du rassemblement Nuit debout par les forces de l’ordre, selon la préfecture de police.

 
 
 

Haut de page