Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De façon « outrageante et inhumaine, » Israël coupe l’eau dans les territoires palestiniens (Maan News)

par Maan News 24 Juin 2016, 20:08 Israël Palestine Apartheid Colonialisme Sionisme

Palestine eau

BETHLEHEM (Ma’an) – Le bureau du Premier ministre palestinien a ce jeudi sévèrement critiqué comme « inhumaine et scandaleuse » la décision d’Israël de couper cette semaine l’approvisionnement en eau pour des dizaines de milliers de Palestiniens en Cisjordanie occupée.

Rami Hamdallah a publié une déclaration en réponse à l’initiative prise par ekorot, la société nationale de l’eau d’Israël, qui a entraîné la suspension de l’approvisionnement en eau dans la municipalité de Jénine, dans plusieurs villages autour de Naplouse et dans la ville de Salfit et des villages environnants.

« Israël veut empêcher les Palestiniens de mener une vie digne et utilise son contrôle sur nos ressources en eau à cette fin ; alors que les colonies israéliennes illégales bénéficient d’un service d’eau sans interruption », a déclaré Hamdallah. « Les Palestiniens sont forcés de dépenser de grosses sommes d’argent pour acheter de l’eau qui est pourtant leur propriété en premier lieu. »

Les Israéliens, y compris les colons, ont accès à 300 litres d’eau par jour, selon EWASH, alors que la moyenne en Cisjordanie est d’environ 70 litres, et que le minimum recommandé par l’Organisation mondiale de la Santé est de 100 litres par jour pour l’assainissement de base, l’hygiène et l’eau potable.

Jamal Dajani, directeur des communications au Bureau du premier ministre, a qualifié la décision de Mekorot « d’inhumaine et scandaleuse. »

La privation de l’accès à l’eau potable dans les villages a été considérée comme particulièrement scandaleuse, alors que les musulmans palestiniens célèbrent le mois sacré du Ramadan, qui est entré dans sa deuxième semaine ce mardi.

Certaines zones n’auraient pas reçu d’eau depuis plus de 40 jours, selon Al Jazeera.

En réponse à une demande de commentaire, un porte-parole du coordinateur israélien des activités coloniales dans les Territoires (COGAT) a dit à Ma’an que, en raison de l’augmentation des taux de consommation d’eau en été, le débit d’eau « est régulé. »

Al-Haq, le groupe de défense des droits des Palestiniens, a estimé dans un rapport publié en 2013 que jusqu’à 50% des réserves d’eau palestiniennes sont détournées par Mekorot au cours des mois d’été pour répondre aux besoins de consommation des colonies illégales d’Israël.

Selon Al-Haq, le Joint Water Committee (JWC) israélien détient un pouvoir de décision absolu sur la gestion et le développement de toutes des ressources en eau en Cisjordanie.

La création du JWC il y a plus de deux décennies « aurait dû être une réforme positive pour les Palestiniens », a écrit Al-Haq. Cependant, leur rapport note que le système de consensus permet à Israël d’exercer son droit de veto sur toute proposition des Palestiniens de maintenir l’infrastructure de l’eau existante ou de construire de nouveaux projets.

À peine la moitié des propositions palestiniennes pour des puits et des projets d’amélioration du réseau d’eau ont été approuvées par Israël entre 1995 et 2008, par rapport à un taux d’approbation de 100 pour cent pour les projets israéliens, selon une étude citée dans le rapport.

Selon Amnesty International, près de 200 000 Palestiniens en Cisjordanie n’ont pas d’accès à l’eau courante.

« Israël mène une guerre de l’eau contre les Palestiniens », a déclaré Dajani. « Il ne suffit pas à Israël de s’approprier systématiquement la terre palestinienne et de voler les ressources naturelles de la Palestine. Il refuse également aux Palestiniens le droit à l’eau. »

Haut de page