Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En cas de crue majeure, l'Élysée déménagerait au château de Vincennes (Le Figaro)

par Le Figaro 3 Juin 2016, 11:32 Crue Paris Innondation Elysee France

Le plan de continuité du travail gouvernemental, qui vient d'être activé, prévoit de déplacer les services de la présidence et les ministères les plus exposés en lieu sûr.

C'est l'une des dispositions majeures mais peu connue du dispositif ORSEC mis en place en cas de risque de crue majeure: lorsque la Seine dépasse au centre de Paris le niveau critique de 4,50m, ce qui est le cas depuis ce jeudi, le premier ministre est invité à déclencher le «plan de continuité du travail gouvernemental». Selon les informations du Point, Manuel Valls l'a activé jeudi sur la proposition du Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale. Objectif: organiser le déménagement de l'Elysée et des ministères menacés par la crue.

Selon nos informations, 51 sites sensibles ont été identifiés, essentiellement des ministères et des services gouvernementaux, souvent en bordure de Seine. Chaque entité doit avoir prévu un plan d'évacuation vers un lieu déterminé à l'avance, hors de la zone inondable. Le déclenchement du plan permet de mettre à disposition des ministères et de la présidence de la République des moyens humains et matériels pour assurer le déménagement, des groupes électrogènes, du carburant et, si nécessaire, des vivres et de l'eau potable.

Le château de Vincennes équipé

En cas de crue majeure, l'Elysée ferait ses cartons pour se réfugier en lieu sûr, au château de Vincennes. Une forteresse sécurisée loin du fleuve et déjà équipée pour accueillir les services de la présidence. Comme le note Le Point, le château, qui abrite déjà des services d'archives du ministère de la Défense, dispose d'équipements électriques et informatiques suffisants pour héberger la centaine de collaborateurs de l'Elysée. Ainsi que François Hollande, qui s'installerait dans le bureau du directeur des services historiques de l'armée de terre, non loin de la salle des emblèmes. Clin d'œil de l'histoire, c'est là que le général de Gaulle avait envisagé d'installer la présidence de la République en 1958. C'est là, aussi, que François Hollande avait organisé l'un de ses derniers meetings de campagne en 2012.

Un tel déménagement n'est pour l'instant pas d'actualité. Selon nos informations, le seuil d'alerte du plan de continuité du travail gouvernemental est activé à partir d'un niveau de 6m5. Ce vendredi matin, la Seine était à 5,55m. «On n'en est pas encore au stade [de déménager]. Pour l'instant, on veille à ce que tous les dispositifs soient prêts et que les différentes mesures puissent être appliquées pour assurer la continuité du travail gouvernemental», commente dans Le Point le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale.

Haut de page