Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Euro 2016. Les affrontements à Marseille préfigurent une guerre sectaire plus vaste (Moon of Alabama)

par Moon of Alabama 12 Juin 2016, 16:00 Euro 2016 Violences Hooligan Instrumentalisation Grande-Bretagne Russie Ethnicisme Propagande Articles de Sam La Touch

Voici une grille de lecture ethniciste des troubles qui ont eu lieu à Marseille autour du match Angleterre-Russie. Il s'agit d'une grille de lecture qui fut souvent utilisée par les grandes puissances pour instrumentaliser voir augmenter les tensions au sein des communautés qu'il fallait coloniser et soumettre. La stratégie consistait à diviser pour mieux régner en accentuant et en instrumentalisant les tensions intercommunautaires. On l'a vu lorsque les Belges ont colonisé le Rwanda/Burundi et ont accentué des tensions entre ethnies armant tour à tour l'une plutôt que l'autre puis forgeant des discours racialistes pour légitimer leur pouvoir local, ou bien lorsqu'il a fallu proposer une interprétation des évènements qui se déroulent au Moyen-Orient en divisant de manière réductrice les peuples entre Chiites et Sunites tout en masquant la sédition armée organisée dans les coulisses pour des raisons géopolitiques ...

Cet article est une traduction de l'anglais en français d'un article publi
é sur Moon of Alabama.

SLT.

Milice catholique, sectes protestantes et orthodoxe: les affrontements de l’Euro 2016 à Marseille expliqués

Moon of Alabama a repris une bonne partie des tweets de Hayder al-Khoei, un chercheur irako-britannique spécialiste du chiisme.

 

 

Ses tweets sont relatifs aux affrontements entre supporteurs russes et anglais à Marseille samedi 11 juin et portent de façon amusante une sévère critique de la manière dont la presse occidentale rend compte des crises politiques dans certaines régions du monde.

 

Les affrontements à Marseille préfigurent une guerre sectaire plus générale

Moon of Alabama (USA) traduit de l’anglais par Djazaïri

Marseille – Des affrontements entre supporters sectaires de deux équipes qui s’opposent dans des jeux rituels antiques ont éclaté aujourd’hui. Les observateurs craignent un risque d’escalade vers une guerre sectaire plus vaste à l’échelle de l’Europe.

La milice locale est intervenue mais comme sa propre religion est méprisée par les deux parties qui se bagarrent, elle a fini par les combattre toutes les deux. Les combats de rue ont commencé quand des supporteurs organisés de l’équipe orthodoxe russe ont jeté des bouteilles de bière vers les partisans ivres des Anglais protestants.

Lancer des bouteilles de bière est considéré comme une insulte en Europe. La milice française catholique a utilisé des gaz lacrymogènes et attaqué indistinctement les parties en querelle ainsi que les badauds. Les indigènes accusent cette milice d’attaquer son propre peuple et ont exigé la chute immédiate du régime Hollande.

Un milicien catholique maîtrise un adepte d’une des deux sectes qui s’affrontent à marseille

Un milicien catholique maîtrise un adepte d’une des deux sectes qui s’affrontent à Marseille

Les Protestants anglais, les Catholiques français et les Slaves orthodoxes se détestent mutuellement en raison d’une histoire sectaire profondément enracinée et d’une longue série de guerres en Europe. Cette violence hideuse est enracinée dans des conflits qui remontent aux guerres franco-anglaises du 13ème siècle et à l’invasion de la Russie par Napoléon. Un siège en 1627 [La Rochelle, NdT] avait marqué le point culminant des tensions sectaires internes à la France. Il s’était terminé par une victoire catholique malgré l’aide des protestants arrivant d’Angleterre. Les heurts en France entre les Anglais soutenus par les Etats Unis et les Russes soutenus par les Chinois s’inscrivent aussi dans le cadre d’une guerre par procuration entre le capitalisme et le communisme en mer de Chine méridionale.

Après que sa milice a perdu le contrôle des affrontements, le gouvernement catholique de la France a promis d’envoyer des renforts pour mater les deux camps. Les organisations humanitaires ont appelé à faire preuve de retenue et à ne pas blesser les modérés impliqués dans les bagarres. Des experts de la région ont discuté de la fourniture d’armes aux moins sectaires des participants. Les autorités catholiques de Pologne ont appelé l’OTAN à tenir Poutine pour responsable des heurts à Marseille. Une agression russe contre tout membre de l’OTAN ne doit pas être tolérée, ont-elles déclaré.

Haut de page