Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il n'y a pas de guerre US contre l'Etat islamique, au contraire Obama les protège (BAR)

par BAR 4 Juin 2016, 14:49 Syrie EI Terrorisme USA Collaboration Impérialisme Articles de Sam La Touch

Il n'y a pas de guerre US contre l'Etat islamique, au contraire Obama les protège (BAR)

Il y a deux ans, le Président Obama a déclaré qu'il n'avait pas de stratégie pour combattre l'État Islamique (EI). Les États-Unis ne font toujours pas la guerre contre l'EI ou "les djihadistes d'aucune sorte en Syrie." Le réseau djiihadiste international est un actif impérial étatsunien. "Le but général de la politique djihadiste de l'administration Obama, actuellement profondément en crise, est de préserver l'État Islamique comme une force combattante pour son déploiement sous une autre forme, sous une nouvelle direction."...

...En réalité, les États-Unis sont la mère nourricière en chef du réseau djihadiste mondial - une vérité reconnue par la plupart des peuples du monde, y compris 82% des Syriens qui croient que "les États-Unis ont créé l'État Islamique." (Même 62% des Syriens dans des régions contrôlées par l'EI pensent cela).

Seuls les Etatsuniens gavés "d'exceptionnalisme" et les Européens à l'esprit colonial donnent une crédibilité légère à la version de Washington. Cependant, cela reste extrêmement dangereux pour n'importe quel pays d'exposer clairement les faits : à savoir que les États-Unis ont soutenu la terreur djihadiste islamique dans le monde...

Le président Vladimir Poutine a révélé en novembre dernier, après que la Russie ait bombardé de manière dévastatrice l'infrastructure industrielle de l'État Islamique en Syrie - l'existence d'installation et de systèmes de transport que les États-Unis avaient laissés pratiquement intact depuis la fausse déclaration de guerre d'Obama contre l'EI en septembre 2014. L'État Islamique avait exploité des gisement pétroliers gigantesques et des ventes du pétrole syrien accaparé impunément, directement sous les yeux de bombardiers US. "J'ai montré des prises de vue aérienne qui démontre clairement l'échelle gigantesque du commerce illégal des produits pétroliers et du pétrole syrien" a déclaré Poutine...

...La dérision de Poutine à l'égard de l'action de l'armée US contre l'EI a humilié Barack Obama et l'a embarrassé devant le monde - un affront que seulement une superpuissance nucléaire peut se permettre. Pourtant, même le président russe a choisi ses mots soigneusement, comprenant que le déploiement de djihadistes est devenu le plus important atout de la politique impériale étatsunienne et ne pouvait pas la confronter directement sans risques qui pourraient être fatals pour la planète. En bref, Washington n'a aucun remplaçant de ces djihadistes, qui ont été un outil de politique étrangère US depuis les derniers jours de l'administration du président Jimmy Carter...

C'est pourquoi, en août 2014, le président Obama a reconnu "n'avoir aucune stratégie encore" pour lutter contre l'EI...parce que les États-Unis n'avaient aucune stratégie pour se battre contre les djihadistes de n'importe quelle sorte en Syrie, depuis que tous les terroristes djihadistes défendent les intérêts des États-Unis et de leurs alliés...

Obama n'a toujours pas lancé de véritable "guerre" contre l'État Islamique - certainement pas à l'échelle d'une superpuissance et sûrement pas aussi vigoureusement que les forces russes beaucoup plus petites avant leur retrait partiel en mars de cette année. La semaine dernière, le New York Times, a publié un article qui était un semblant d'excuse, à demi critique de la campagne aérienne étatsunienne sur le territoire de l'EI.

Les Etatsuniens ont mis ces manquements de leur campagne aérienne sur le compte d'un "renseignement pauvre" d'un "ciblage maladroit," "de planificateurs inexpérimentés," d'une "dotation en personnel insuffisante", "de rivalités internes"...

Source :
- Black Agenda Report There is No U.S. War Against ISIS; Instead, Obama is Protecting His “Assets”

Haut de page