Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Libye: le nombre de combattants de l'EI surestimé, selon une source sécuritaire française (RTBF)

par RTBF 24 Juin 2016, 11:40 EI Libye Instrumentalisation Occident France

Libye: le nombre de combattants de l'EI surestimé, selon une source sécuritaire française (RTBF)

Le nombre de combattants du groupe Etat islamique en Libye a été surestimé et n'atteint que 1000 à 1500 hommes dans leur fief de Syrte, selon une source sécuritaire française.

e nombre de combattants du groupe Etat islamique en Libye a été surestimé et n'atteint que 1000 à 1500 hommes dans leur fief de Syrte, selon une source sécuritaire française.

"L'estimation était un peu haute. Il y a 1000 à 1500 combattants de Daech (acronyme arabe de l'EI) dans Syrte. Il n'y en a quand même pas 3000 qui sont partis", souligne cette source gouvernementale.

Des services étrangers, notamment américains, ont évalué entre 5000 et 8000 le nombre de combattants de l'EI en Libye.

Selon la source française citée, les djihadistes ne refluent pas vers le sud du Sahel alors que l'étau des forces progouvernementales se resserre autour d'eux à Syrte (450 km à l'est de Tripoli).

On ne sent pas de bascule du centre de gravité de Daech dans le sud de la Libye

"On ne sent pas de bascule du centre de gravité de Daech dans le sud de la Libye. Nous n'avons rien noté de particulier, pas de menace immédiate", relève-t-on.

Des Soudanais repartent vers le Darfour, une région de l'ouest du Soudan ravagée par les violences, d'autres, dont des Tunisiens, vers l'ouest de la Libye, ajoute-t-on de même source.

Les forces du gouvernement d'union nationale (GNA), reconnu par la communauté internationale, sont entrées le 9 juin dans Syrte où les djihadistes sont désormais retranchés dans un secteur de la ville.

Cachés dans les maisons, les combattants de l'EI ont disséminé des explosifs et ont recours aux kamikazes pour faire face aux pro-GNA.

Depuis le début de l'offensive, près de 200 membres des forces loyales au GNA ont été tués et des centaines blessés, selon des sources médicales. Le bilan global des pertes djihadistes n'est pas connu.

Haut de page