Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand l'indécent et présumé "criminel de guerre" David Cameron donne des leçons au socialiste Jeremy Corbyn

par SLT 30 Juin 2016, 04:21 David Cameron Brexit Jeremy Corbyn Libye Crimes contre l'humanité Crimes de guerre Grande-Bretagne Impérialisme Articles de Sam La Touch

Cameron à Corbyn : « Pour l’amour du ciel, mon vieux, partez ! » (Le Monde, 29 juin 2016)

Apôtre avec Nicolas Sarkozy de la destruction de la Libye et de l'armement des djihadistes qui ont commis les pires massacres de masse à l'encontre des populations noires libyennes [1], responsable du bombardement des points d'eau libyen [2-3] et de la destruction de Syrte [4] en 2011 pouvant s'assimiler à des crimes de guerre [6-7], David Cameron n'a rien à envier à Tony Blair et pourtant il est relativement épargné par la presse britannique au regard de son action criminelle en Libye. Il pourrait tomber pour son engagement dans la guerre franco-britannique en Libye pour les chefs de criminel de guerre et de complice de crimes contre l'humanité eu égard au nettoyage ethnique à l'encontre des Noirs libyens [1] commis par les djihadistes et autres rebelles armés par ses soins. Selon un article du Wall Street Journal, les "rebelles" et autres djihadistes soutenus par le trio diabolique Sarkozy-Cameron-Obama se considéraient en 2011 comme des "brigades dont la mission est de purger le pays des esclaves à la peau noire"[1]. Cameron jouit d'une impunité totale dont sont pourvus les dirigeants occidentaux criminels quand ils actionnent les plans machiavéliques et impérialistes de l'empire avec une presse britannique concernant les actions de son gouvernement en Afrique qui sait cultiver l'amnésie contrairement à ce qui s'est passé en Irak sous Tony Blair. A un point tel que David Cameron, pour la première fois en Grande-Bretagne, a pu bombarder et envoyer récemment des militaires en Libye sans le moindre vote au Parlement [6]. Guerre menée par Cameron au prétexte de la lutte contre les terroristes qu'il a pourtant grandement contribué à armer durant sa guerre contre Kadhafi s'appuyant sur les djihadistes financés par le Qatar et assisté par les unités d'élite de l'armée britannique et française. Une dérive vers un pouvoir militaire sans contrôle dans la digne tradition militaire française où les citoyens ne sont pas consulter lorsque le "chef de guerre" qu'ils élisent décident d'entrer en guerre avec son Etat-major. Une régression politique pour les Britanniques.

Destruction de Syrte par les avions britanniques et français en octobre 2011

Destruction de Syrte par les avions britanniques et français en octobre 2011

AP/SIPA
AP/SIPA

C'est donc en bon petit soldat du système que Cameron est allé chercher des poux dans la tête du socialiste Jeremy Corbyn en le sommant de quitter la tête du parti travailliste. Il faut dire que Corbyn en bon socialiste et anti-colonialiste fait l'objet d'une campagne de dénigrement au sein même de son parti. Mais qu'un impérialiste capitaliste néolibéral de la trempe de Cameron impliqué dans les Panama Paper et responsable du vote sur le Brexit" pour des raisons bassement électorales qui est en train de mettre son pays sur la paille puisse se permette de donner des leçons à Corbyn pour satisfaire la clique néocolonialiste atlantiste qu'il sert en bon toutou né avec une cuillère en or dans la bouche est tout simplement renversant.
Le monde à l'envers ! Le comble est à sa mesure !

A croire que "l'amour du ciel" dont parlait Cameron en s'adressant à Corbyn au Parlement [8] est le ciel des ténèbres de Conrad, de l'horreur et de la damnation. Il est temps que David Cameron aille faire un tour à la CPI tout comme son ami Sarkozy.

Haut de page