Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Que cherche Netanyahou en Russie ? (Irib)

par Irib 8 Juin 2016, 14:42 Russie Netanyahu Poutine Israël Syrie

Le journal Ray al Youm revient sur la visite du premier ministre israélien Benjamin Netanyahou en Russie et sur les objectifs de cette visite.

"Cette visite de travail qui s'est soldée mardi par un point de presse conjoint aurait été centré sur la Syrie. Les deux parties voulaient célébrer à leur manière le 25ème anniversaire de la reprise de leurs relations diplomatiques. Mais les dessous de cette visite devraient être cherchés ailleurs. Debkafile, le site proche du renseignement israélien prétend que l’un des objectifs de cette visite consiste à préparer l’implication d’Israël dans ce qui est qualifié la coopération Washington/Moscou pour combattre Daech. En d’autres termes, Israël cherche à s’ingérer en Syrie par la porte de Washington et de Moscou. Mais à quoi bon ?
Deux lectures coexistent à ce sujet : les Etats-Unis sont réticents à l’idée d’une implication israélienne dans la crise puisqu’ils craignent une réaction iranienne ou syrienne. Il faudrait donc qu’Israël se retourne vers la Russie pour convaincre les Russes du bien fondé de cette implication et tenter de la sorte de neutraliser " le non américain ".
Une autre lecture veut au contraire que ce soit la Russie qui s’opposerait à une intervention militaire d’Israël en Syrie toujours pour cause de réaction iranienne. Dans ce cas de figure, Netanyahou se serait rendu à Moscou pour persuader Poutine de la nécessité qu’il y a à ce qu’Israël rejoigne l’axe Washington-Moscou en Syrie.
La question qui se pose est dès lors la suivante : 5 ans après le début de la crise en Syrie, pourquoi demander à s’impliquer maintenant ? Pour quelle raison les Israéliens veulent-ils s’engager militairement en Syrie pour se battre, comme ils le prétendent, contre Daech ?
Une première hypothèse serait celle-ci : «Daech est sur le point de perdre en Syrie et Irak après plus de cinq ans de lutte acharnée de l’armée syrienne, du Hezbollah et de leurs alliés. Cette défaite, Israël compte la mettre à profit en se présentant comme l’un des vainqueurs.
Une seconde hypothèse est plus plausible: la montée en puissance de l’Iran et du Hezbollah en Syrie inquiète terriblement Israël. Son entrée en guerre sous la bannière américano-russe est un moyen pour contrer l’axe Iran/Hezbollah.
Debkafile voit à travers la visite de Netanyahou à Moscou, la quatrième en l’espace de deux ans, une tentative destinée à impliquer Moscou dans le processus de compromis israélo-palestinien. La récente conférence de Paris n’a pas plu à Netanyahou. La politique proche orientale d’Obama l’exaspère. D’où son recours à la Russie. Le site va même jusqu’à dire que le plan russe pour le Moyen-Orient, proposé il y a quelques années par Bogdanov ressemble à celui de Liberman ! »

Haut de page