Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Royaume-Uni: le camp du Brexit pavoise, les marchés dépriment (AFP)

par AFP 14 Juin 2016, 19:57 Brexit Economie Marches financiers Bourse Crise Grande-Bretagne

La Une du quotidien populaire The Sun le 14 juin 2016 appelant ses lecteurs à voter contre le maintien dans l'UE, jouant sur les mots "quitter" (leave) et "croire (believe) dans la Grande-Bretagne" ( AFP / Daniel SORABJI )

La Une du quotidien populaire The Sun le 14 juin 2016 appelant ses lecteurs à voter contre le maintien dans l'UE, jouant sur les mots "quitter" (leave) et "croire (believe) dans la Grande-Bretagne" ( AFP / Daniel SORABJI )

Le baromètre est au beau fixe pour les partisans du Brexit qui, en plus d'être en tête dans les sondages, ont engrangé le soutien du Sun, le quotidien le plus vendu au Royaume-Uni, entraînant une nouvelle chute des Bourses mondiales mardi.

Face à la perspective d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, l'inquiétude continue à gagner les marchés financiers à neuf jours du référendum britannique.

La Bourse de Londres a terminé en chute de 2%, celle de Paris a signé sa cinquième séance consécutive de baisse mardi (-2,29%) et Wall Street a entamé la séance en territoire négatif.

"A chaque fois qu'il y a un sondage" en faveur du Brexit ou "une rumeur", "le marché recule à nouveau", expliquait Alexandre Baradez, un analyste d'IG France, qui constate "une défiance envers l'Europe" de la part des investisseurs.

La livre sterling était particulièrement sous pression sur les marchés des changes. Les derniers sondages pèsent "encore plus lourdement", commentait dans une note Simon Smith, analyste chez FXPro.

Le camp du maintien dans l'UE, mené par le Premier ministre conservateur David Cameron, doit composer depuis quelques jours avec une succession de sondages donnant le Brexit en tête.

Mardi encore, les troupes du "Leave" comptaient six points d'avance (53%) dans les intentions de vote, selon une enquête d'opinion ICM publiée par le Guardian, et sept dans un sondage YouGov pour le Times.

- Vent de panique -

Résultat: un vent de "panique" souffle désormais sur le camp du maintien, ont expliqué au Times et au Guardian des sources au sein de la campagne en faveur de l'UE, même si le porte-parole de "Britain Stronger in Europe" cherche à relativiser...

Lire la suite

Haut de page