Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Surveillance : les pressions de Microsoft pour imposer Windows 10 poussent les consommateurs vers Mac et Linux (Reinformation TV)

par Reinformation TV 4 Juin 2016, 08:28 Microsoft Windows 10 Mac Linux USA Surveillance

Surveillance : les pressions de Microsoft pour imposer Windows 10 poussent les consommateurs vers Mac et Linux (Reinformation TV)

Ces derniers mois, en transformant son système d’exploitation en une série de logiciels espions et en imposant des mises à jour et Windows 10 aux utilisateurs, Microsoft a mené une politique qui horripile ses clients et en a poussé beaucoup à opter pour Mac et Linux. L’été dernier, Microsoft a annoncé que l’installation de Windows 10 était gratuite pour tous les utilisateurs de Windows 7, 8 ou 8.1. Cette gratuité cachait en fait une volonté de récolter plus de données des ordinateurs, dans le but d’en tirer ensuite un maximum d’argent. Et de permettre une meilleure surveillance de la part de Big Brother…


Lorsque cela s’est su, le public a préféré garder Windows 7, voire XP bien que ce dernier ne bénéficie plus d’aucune mise à jour depuis deux ans, ou à se tourner vers Mac ou Linux.


Pour arriver à ses fins, Microsoft a contraint les utilisateurs à des mises à jour répétées de leur ordinateur pour préparer une installation automatique de Windows 10 lors d’un rallumage. La société de Bill Gates a modifié les termes de sa « mise à jour » en ne la présentant plus comme « optionnelle » mais comme « recommandée ». De plus en plus d’utilisateurs ont été contraints d’accepter le téléchargement.

Progressivement, Microsoft a également modifié les termes employés pour tromper les utilisateurs. Auparavant, ceux-ci pouvaient cliquer sur une croix indiquant qu’ils n’étaient pas intéressés par l’installation de Windows 10, ou qu’ils en repoussaient l’éventualité à plus tard. Aujourd’hui, ceux qui ont pris cette habitude en sont pour leurs frais : la croix ne sert plus à refuser, mais à… accepter. Et beaucoup sont ainsi victimes de ce procédé.


D’autres procédés malhonnêtes ont été utilisés par Microsoft, comme par exemple une « mise à jour de sécurité » pour résoudre un problème volontairement créé auparavant, lors d’une mise à jour précédente. Un problème de taille, qui a fait perdre de nombreuses données et « planté » nombre d’ordinateurs équipés de cartes-mères ASUS de par le monde, à qui Microsoft présentait ensuite sans vergogne la solution : télécharger Windows 10, puisqu’ils devaient tout réinstaller.

En réaction, beaucoup ont pris des dispositions techniques pour contrecarrer cette politique agressive. Il existe en effet une parade, qui consiste à télécharger un petit utilitaire appelé Never 10. Celui-ci modifie certains paramètres de l’ordinateur qui empêcheront Windows 10 de s’introduire et de s’y fixer. Il suffit de l’activer une fois pour être tranquille. Et si l’on change d’avis par la suite, le processus est réversible.

La morale de cette histoire est que bien que 270 millions d’utilisateurs soient passés à Windows 10, Microsoft perd de nombreux clients qui choisissent plutôt Mac et Linux. Selon NetMarketShare, Microsoft a perdu plus de 14 millions de clients dans un marché qui s’accroît depuis le début de Windows 10, tandis que Mac et Linux ont gagné des parts de marché. Microsoft a sous-estimé l’esprit d’indépendance – et de vigilance – des clients.

Haut de page